Le féroce d’avocat : suivez la recette

Le féroce d’avocat est la version antillaise du guacamole. Servi surtout en apéritif, on le retrouve souvent sur les tables créoles. Il se consomme en entrée ou en accompagnement de biscuits apéritifs. On peut aussi l’apprécier comme plat ou en verrine.

Pourquoi « féroce » ?

Cette entrée classique de la cuisine antillaise est conçue à base de morue séchée, de manioc et d’avocat. Son nom « Féroce » vient de la force du piment utilisé pour relever la recette. En effet, selon l’échelle de Scoville qui permet d’évaluer la force d’un piment, le Habanero qui compose le féroce d’avocat fait partie des piments brûlants. L’avocat est alors un ingrédient pour l’adoucir puisqu’il est bien connu qu’un produit gras peut soulager l’intensité d’un piment. On a donc moins de risque de se brûler la langue.

La recette du féroce d’avocat

Voici une petite recette pour 6 personnes pour préparer un féroce d’avocat vite fait et succulent. Vous n’aurez besoin que d’un quart d’heure pour la préparation, et une dizaine de minutes de cuisson. Prévoyez également un temps de repos d’une heure.

Les ingrédients nécessaires :

• 200 g de morue séchée dessalée
• 1 avocat de 500 g ou 2 avocats bien mûrs
• 250 g de farine de manioc
• 3 cives (des oignons du pays)
• 2 habanero (piment antillais)
• 3 gousses d’ail pressées
• ½ bouquet de persil
• 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
• Jus de citron vert, poivre, sel

Porter la morue couverte d’eau à ébullition dans une casserole. Aux premiers bouillons, retirer et égoutter immédiatement la morue.

Prélever la chair d’avocat et la découper en gros morceaux. Pour qu’elle ne noircisse pas, il faut l’arroser avec le jus de citron vert.

Hacher ensuite le persil très finement. Puis mélanger dans le bon d’un mixeur le persil, la chair d’avocat, la morue, un bout du piment et les cives. Mixer le tout. Y ajouter la farine de manioc et l’huile tout en mixant jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Saler et poivrer avant de faire reposer au réfrigérateur durant une heure. Cette recette est à servir bien fraîche.

Autres articles à lire

  • Régalez-vous avec le boudin antillais et le boudin de lambi

    Spécialités guadeloupéennes, le boudin antillais et le boudin de lambi sont faciles à réaliser. Avec ces deux recettes, apportez toute la magie de la cuisine antillaise à vos repas familiaux.

  • La chiquetaille de morue : un plat succulent des Antilles

    Les gastronomes antillais n’ont rien à envier aux cordons bleus de renom du reste du monde en ce qui concerne la préparation de mets savoureux. Zoom sur la chiquetaille de morue, une recette largement appréciée tant en Guadeloupe que dans la plupart des îles antillaises.

  • À la découverte des saveurs des Antilles

    La Guadeloupe impressionne par sa cuisine exotique, parfumée et unique que l’on prend plaisir à découvrir dans les restaurants et les carbets, sur la plage, etc. Retrouvez les ingrédients d’une des cuisines les plus ensoleillées au monde.

  • Régalez vous avec la christophine !

    Emblème de la cuisine caribéenne, la christophine se déguste couramment en Guadeloupe. Découvrez les secrets de cette plante ainsi qu’une recette incontournable qui met parfaitement en valeur sa saveur unique : le gratin de christophines.

  • Recettes de cuisine antillaise : gratin de christophine et pois d’angole

    Plats Créoles - Si vous avez un dîner de prévu en famille ou entre amis, nous vous proposons ci-dessous deux excellents plats d’origine Créole, qui seront à coup sûr les mettre en appétit.

Haut de page