Changer de vie et partir vivre en Guadeloupe : ce qu’il faut savoir

Envie de fuir le climat de sa région, affectation professionnelle, besoin d’un cadre chaleureux ou encore aspiration à une retraite au soleil, les raisons sont innombrables pour venir vivre en Guadeloupe. Si l’idée est séduisante, il faut prendre en compte plusieurs facteurs.

Un coût de la vie presque similaire aux villes de la Métropole

C’est bien souvent au cours d’un séjour en Guadeloupe que les métropolitains tombent amoureux des magnifiques paysages de la Guadeloupe. Certains individus qui souhaitent changer de vie manifestent alors l’envie de s’expatrier sur l’île aux belles eaux. À la différence des vacances qui se déroulent dans un contexte de détente absolue, la vie en Guadeloupe est soumise aux règles de vie locale. Bien que moins intense qu’en Métropole, le rythme de vie et les contraintes (professionnelle, fiscale, immobilière) sont tout aussi importants. Certaines denrées alimentaires importées sont plus chères qu’en continent. Un taux de la TVA inférieur permet néanmoins de contrôler le prix.

Une chaleur omniprésente

En dehors des considérations économiques, il faut également prendre en compte la chaleur qui caractérise le climat tropical. Quel que soit le mois de l’année, la Guadeloupe connait des mois ensoleillés et chaleureux, avec le mercure qui dépasse parfois 35 °C durant les mois les plus chauds, c’est-à-dire de juin à octobre. À cette période, l’humidité de l’air est également incommodante. Agréable le temps des vacances, la chaleur peut parfois être handicapant, notamment lorsqu’on est amené à travailler à l’extérieur.

Venir avec des projets

Le marché du travail est tendu en Guadeloupe et il est presque impossible d’en trouver à moins d’être recruté avant son départ ou encore avoir une expérience de la vie et de la culture locale. Pour celles et ceux qui souhaitent s’expatrier, il est vivement conseillé de venir en Guadeloupe avec des projets dont la faisabilité aura été préalablement étudiée. En dehors de l’agriculture, le marché guadeloupéen est encore très ouvert. Dans le tourisme, on peut ainsi investir dans la location saisonnière ou encore la restauration. Le marché de l’écologie, des énergies renouvelables et de l’isolation commence également à prendre son essor. Dans tous les cas, s’expatrier en Guadeloupe ne s’effectue pas sur un coup de tête au risque d’être déçu. Ceux qui réussissent ont l’assurance d’un avenir ensoleillé, au cœur d’un cadre enchanteur.

Autres articles à lire

  • Les costumes traditionnels de la Guadeloupe

    Le costume traditionnel féminin constitue un véritable langage, il donne de nombreuses indications sur la vie sentimentale de la femme antillaise. Si les Guadeloupéennes ont la réputation de compter parmi les plus belles femmes du monde, leur façon de s’habiller n’y est pas étrangère.

  • Terre de Blues, Festival musical de Marie-Galante

    Terre de Blues n’est autre que la plus grande fête musicale de Marie Galante en Guadeloupe. Après 10 années, le grand festival devient un événement international. La prochaine édition se déroulera du 21 au 24 mai 2010.

  • Découvrez le mariage antillais

    Aux Antilles, les mariages se déroulent dans une ambiance à la fois romantique et exotique. En effet, le mariage demeure une grande célébration traditionnelle pour laquelle les mariés s’entourent de toute la famille.

  • Le zouk guadeloupéen au féminin - Zouk Machine

    Groupe féminin de zouk originaire de la Guadeloupe, Zouk Machine impressionne tant par sa musique entraînante que par le charme de ses chanteuses. Appréciez la culture guadeloupéenne via les nombreuses chansons de ce groupe conservant sa célébrité même en ce troisième millénaire.

  • Noël en Guadeloupe

    Le vrai jour de fête, c’est la veille. La célébration des fêtes de fin d’année et de Noël en Guadeloupe n’échappe pas à cette règle.

Haut de page