Teddy Riner, le champion originaire des Abymes

Du haut de ses 2,04 m, Teddy Riner est l’un des judokas français les plus talentueux. De nombreux médias s’accordent d’ailleurs à dire qu’il est le successeur de David Douillet, une légende du sport français. Avec cinq titres de champion du monde, Teddy conquiert également l’or des les Jeux olympiques de Londres 2012. Portrait d’un immense combattant.

Une légende vivante du judo français

Considéré comme une pépinière de champions, la Guadeloupe a donné naissance à de nombreux sportifs de haut niveau, pour ne citer que Christine Arron, Nicolas Anelka ou encore Laura Flessel. Appartenant également au panthéon du sport français, Teddy Riner est un judoka d’exception avec ses cinq titres de champion du monde et sa nouvelle médaille olympique gagnée aux Jeux olympiques de Londres 2012.

Fier de ses origines guadeloupéennes, ce judoka qui concourt dans la catégorie des plus de 100 kg né aux Abymes garde toujours contact avec ses racines insulaires malgré son déménagement à Paris. Les habitants de la belle île n’ont pas manqué d’assister à son combat pour le titre olympique, et ont alors vu naitre une légende du judo français, succédant ainsi à l’irremplaçable David Douillet. Rien qu’au stade des Abymes, 8500 personnes se sont réunies pour suivre l’exploit du judoka.

Teddy Riner, un personnage fort sympathique

A l’image de l’île d’où il est originaire, le visage de Teddy Riner est toujours rayonnant, illuminé d’un sourire qui ne s’efface que durant les combats qu’il mène. Boute-en-train, le judoka ne manque jamais de faire rigoler sa famille, son entourage, ses équipiers, et n’hésite pas à amuser les journalistes avec des phrases dont il a le secret. Et derrière cette éternelle bonne humeur se cache un travailleur acharné, qui repousse sans cesse ses limites pour atteindre ses objectifs.

Très accessible, Teddy Riner n’hésite jamais à signer un autographe ou prendre une photo avec un admirateur. Il anime régulièrement des ateliers pour partager sa passion, mais surtout inciter les jeunes à se mettre au judo. Avec un capital sympathie aussi élevé, Teddy Riner deviendra surement l’un des personnages préférés des Français dans les prochaines années, d’autant plus qu’il promet de gagner d’autres trophées.

Autres articles à lire

  • Meurtre au paradis : la série qui met à l’honneur les charmes des Deshaies

    Série télévisée coproduite par France 2 et la chaîne anglaise BBC, Meurtre au paradis met à l’honneur la beauté de la petite ville guadeloupéenne de Deshaies, la ville où la production est tournée.

  • Le Tour cycliste international de Guadeloupe 2014

    Du 1er au 10 août prochains, Pointe-à-Pitre devient le rendez-vous des cyclistes pour la 64e édition du Tour cycliste international de Guadeloupe. L’intégration du « mur de Saint-Claude » constitue une des nouveautés de cette édition.

  • La médecine créole en Guadeloupe

    Définitions et histoire de la médecine créole

    La médecine créole c’est le fait de soigner en utilisant les propriétés des plantes que l’on trouve sur le territoire des Antilles. Créole dans le sens actuel du terme et qui signifie qu’elle est issue d’un métissage de diverses influences, africaines en premier lieu mais également amérindiennes, asiatiques et européennes.

  • 18e édition du Karujet : rendez-vous en avril 2015

    La 18e édition du championnat du monde de jet-ski Karujet se tiendra sur la plage de Viard, à Petit-Bourg, du 2 au 5 avril 2015.

  • L’aquaculture en Guadeloupe

    L’aquaculture est pratiquée depuis plusieurs millénaires dans certains pays asiatiques. En Guadeloupe, elle consiste surtout à élever des ouassous, les crevettes d’eau douce qui font la réputation de l’île. Voici un tour d’horizon sur l’aquaculture en Guadeloupe.

Haut de page