Des plantes tropicales qui embelliront votre intérieur

Pour décorer votre intérieur et le rendre plus accueillant, pourquoi ne pas y inviter quelques plantes tropicales ? Voici quelques plantes qui se plaisent très bien sous le climat antillais.

Le palmier nain ou chamaerops humilis

Cette plante s’adapte parfaitement à une culture en pot. Elle ne nécessite que peu d’entretien, ce qui est un avantage considérable si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer au jardinage.

Pour avoir une belle plante décorative, veillez à la placer dans un endroit suffisamment ensoleillé, sans pour autant l’exposer directement aux rayons du soleil. Le terreau doit maintenir un certain niveau d’humidité. Pensez à l’arroser régulièrement, avec une petite quantité d’eau.

Lorsque cela s’avère nécessaire, ôtez les branches jaunies et desséchées pour que votre palmier nain conserve son aspect décoratif. Pour que votre plante soit suffisamment nourrie, ajoutez-y de l’engrais une à deux fois par an.

L’anthurium

L’anthurium est originaire d’Amérique du Sud. Sa fleur, en forme de cœur et surmontée d’un épi blanc ou rose, peut prendre diverses couleurs, allant du rouge à la lavande en passant par le rose et le blanc. Vous avez le loisir de les admirer lors de ses quatre à six floraisons annuelles. Chaque floraison peut durer deux mois.

Pour un tel résultat, certaines conditions sont à respecter. D’abord, en intérieur, votre anthurium sera placé non loin d’une fenêtre assez large pour qu’elle puisse bénéficier des rayons directs du soleil. Ensuite, la plante a besoin d’un apport en engrais mensuel pour être suffisamment nourrie. Enfin, l’arrosage consiste à humidifier le sol et non à le détremper. Attendez qu’il soit totalement sec pour procéder à un nouvel arrosage.

Les broméliacées

Avec leurs fleurs hautement colorées et leurs feuilles d’un vert brillant, les broméliacées sont des plantes très décoratives. Pour se développer en toute beauté, elles ont besoin de lumière, d’un apport nutritif et d’humidité.

Sachez que les broméliacées ne supportent pas de recevoir directement les rayons de soleil. Il vaut mieux les placer dans un endroit lumineux où les températures ne sont pas excessives. Ensuite, l’apport nutritif consiste à ajouter de l’engrais toutes les quinzaines. En y additionnant des compléments nutritifs, vous aidez votre plante à maintenir son capital santé.

Enfin, l’arrosage des broméliacées se fait avec de l’eau non calcaire. Il se fait au niveau de la base de la plante (comme pour tout autre arrosage), mais vous pouvez aussi le faire au niveau de ses feuilles en rosette. Pour que les feuilles conservent leur vert vif, vaporisez-les régulièrement.

Autres articles à lire

  • Comment fabriquer son compost soi-même ?

    Surnommé l’or noir du jardinier, le compost est un fertilisant obtenu à partir de la décomposition de plusieurs matières organiques. Il remplace parfaitement les engrais chimiques. Pour faire un geste écologique, un peu de recyclage et quelques économies, pourquoi ne pas le fabriquer soi-même, à petit prix ?

  • Le thym : les bonnes raisons d’en cultiver chez soi

    Plante aromatique facile à entretenir, le thym embaume agréablement la maison et recèle de nombreuses propriétés bénéfiques, parfois insoupçonnées. Découvrez toutes les bonnes raisons d’en cultiver à la maison.

  • Comment cultiver la consoude chez soi ?

    La consoude est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. Cette plante de la famille des borraginacées est originaire de l’ouest de l’Asie et de l’Europe, mais elle se cultive très bien sous un climat tropical et dans un milieu humide.

  • Comment cultiver des fraisiers en pot ou en jardinière ?

    Voilà un plaisir accessible à tous les jardiniers ! En pot ou en jardinière, le fraisier s’adapte aisément et exige très peu de soins. Sa culture est simple et offre de délicieuses récoltes. Ci-après quelques conseils pour vous initier à la culture des fraisiers.

  • Le bouturage : ce qu’il faut savoir sur cette technique

    Le bouturage est une technique utilisée pour multiplier les plantes. Il existe différentes méthodes à sélectionner en fonction des espèces concernées. Quelle que soit la technique choisie, des conditions préalables doivent être réunies.

Haut de page