Noël en Guadeloupe

Le vrai jour de fête, c’est la veille. La célébration des fêtes de fin d’année et de Noël en Guadeloupe n’échappe pas à cette règle.

Ambiance avant Noël :

A l’instar des pays chrétiens qui ont des traditions pour célébrer Noël, les guadeloupéens ont aussi les leurs. Plusieurs jours avant le Noël de chaque année, des cantiques célèbres se font entendre dans toutes les maisons. En effet, dès le début du mois de décembre, généralement pendant le week-end, les amis, les associations, les municipalités se mettent en groupes et participent activement aux « Chanté Nwel ». Les cantiques sont animés avec des instruments de musique traditionnels tels les "Zak" en bois et le "KA" (tambour guadeloupéen). Pour donner une ambiance de fête, il n’est pas rare, pendant le "Chanté Nwel" de trouver des buffets, des boissons réservées aux membres du chœur ; tandis que les chants montent au ciel jusqu’à une heure tardive de la nuit.

Par ailleurs, les magasins, changent d’aspects dès le début du mois de décembre. Ils sont décorés par des sapins de Noël, des bonhommes de neige, des guirlandes électriques et des bûches glacées malgré une température de 26° C qui sévit dans cette partie du monde au mois de décembre.

L’une des particularités de la tradition de Noël est aussi que, la nuit du 24 au 25 décembre, chacun se déplace de maison en maison où du rhum, du « schruble », d’autres alcools du pays sont servis. Ainsi chaque famille se prépare à recevoir des voisins et des amis. Pour ce faire, une table est dressée à l’extérieur de la maison où les amis et voisins chantent, mangent et boivent à leur guise Souvent, des jambons de Noël épicés, des ailes de dindes, du fromage, des pilons de poulet, des gâteaux sont au menu.

Le jour de Noël :

Noël est avant tous une fête religieuse, et les Guadeloupéens, fortement catholique et religieux, en accordent une importance particulière pour la célébration. Le « Chanté Nwel » est une occasion pour témoigner l’amour du peuple au petit Jésus pour qu’il transforme le monde et la Guadeloupe en particulier, en se référant à l’histoire de cet archipel. Ainsi, le Père Noël n’est pas tellement considéré comme un porteur de cadeaux et de jouets d’enfants, mais les Guadeloupéens se servent de lui pour exorciser les problèmes individuels. Alors, quelques familles seulement l’utilisent pour offrir des cadeaux.

Avant de conclure, il serait intéressant de parler de "Noël KAKADO". La ville de « Vieux-Habitants » a fait renaître cette tradition consistant à rassembler les manifestations et les commerçants, orientés vers Noël, au bord de la mer des Caraïbes. C’est de là que l’idée d’envoyer un colis de schruble, du sirop de groseille et du Vieux rhum à des proches dans la Métropole, ainsi que des photos des vacances en Guadeloupe a vu le jour, en espérant bien sûr que les destinations vous répondent à leur tour.

Autres articles à lire

  • Francky Vincent : l’enfant terrible du zouk guadeloupéen

    Placez votre séjour culturel en Guadeloupe sous le thème de l’art. Découvrez les particularités de la culture guadeloupéenne à travers le fameux Zouk grivois de l’artiste guadeloupéen Franky Vincent.

  • Le Carnaval de Guadeloupe, un évènement haut en couleur

    Costumes bariolés, musique rythmée et parades sont au programme pour honorer Vaval, le roi du Carnaval. Chaque année, le carnaval se déroule après l’épiphanie pour ne prendre fin que le mercredi des centres, jour de la mort de Vaval.

  • Le festival de musique traditionnelle de Gwoka à Sainte-Anne

    S’adressant aux touristes et aux résidents de Guadeloupe, le festival de musique traditionnelle se déroule chaque année à Sainte-Anne. Focus sur cet événement unique à ne pas rater.

  • Les radios en Guadeloupe

    La dynamique culture guadeloupéenne a permis l’émergence de plusieurs stations, dont chacun a sa particularité. Découvrez à travers cet article les différentes chaines radiophoniques de cette île paradisiaque.

    Copyright radio-track.com

  • Portrait d’artiste : Joël Nankin, du talent à n’en plus finir

    Né le 4 mars 1955 à Pointe-à-Pitre et issu d’une famille modeste, Joël Nankin est un artiste pour qui le talent n’a pas de limites. Musicien dans la peau, il est également un activiste politique intègre qui a lutté pour l’indépendance de la Guadeloupe, avant de devenir un peintre hors pair.

Haut de page