La médecine créole en Guadeloupe

Définitions et histoire de la médecine créole

La médecine créole c’est le fait de soigner en utilisant les propriétés des plantes que l’on trouve sur le territoire des Antilles. Créole dans le sens actuel du terme et qui signifie qu’elle est issue d’un métissage de diverses influences, africaines en premier lieu mais également amérindiennes, asiatiques et européennes.

La médecine créole

C’est principalement une médecine familiale dans le sens où les connaissances se transmettent dans la famille ou le cercle de connaissance, il n’y a pas de médecin à proprement parler et les « guérisseurs » sont beaucoup moins nombreux qu’avant même si on ne peut ignorer ceux qui ont un savoir important et qu’on nomme les « grandes personnes ».

Les principes de la médecine créole

Il faut noter que les principes d’utilisation sont légèrement différents de la médecine officielle actuelle et font à la fois appel au principe « chaud/froid » ainsi qu’au lien symptôme/principe actif qui corrige.
La médecine créole recherche donc un équilibre global du corps en utilisant à la fois des remèdes de rééquilibrage et d’autres très ciblés.
Nous n’aborderons pas les apports magico-religieux dans l’utilisation de cette médecine.

La médecine créole de nos jours

La médecine créole est toujours très utilisée en Guadeloupe même si les connaissances diminuent globalement. En effet tout le monde ou presque connait un certain nombre de plantes pour une utilisation donnée, nombreux sont ceux qui connaissent la partie de la plante à utiliser et son mode d’emploi (infusion, cataplasme, bain, friction, massage...) mais les doses à respecter (et c’est un danger actuel) sont beaucoup moins bien connues.

Heureusement la recherche s’est bien développée particulièrement par le projet TRAMIL (www.tramil.net ) à l’échelle de la Caraïbe et elle a montré l’efficacité de la médecine créole ainsi que les raisons de son activité par l’étude des principes actifs. De plus des livres (tels « Le guide de phytothérapie créole » de JL Longuefosse aux éditions Orphie) permettent de vérifier le bien-fondé de l’utilisation d’une plante ainsi que le mode d’emploi et les doses à respecter.

Richard GAUTIER, Dr en pharmacie

Autres articles à lire

  • Le zouk guadeloupéen au féminin - Zouk Machine

    Groupe féminin de zouk originaire de la Guadeloupe, Zouk Machine impressionne tant par sa musique entraînante que par le charme de ses chanteuses. Appréciez la culture guadeloupéenne via les nombreuses chansons de ce groupe conservant sa célébrité même en ce troisième millénaire.

  • La Fête du Crabe du 26 au 31 mars 2013 à Morne-à-L’eau

    La commune de Morne-à-L’eau, dans l’arrondissement de Pointe-à-Pitre, accueillera du 26 au 31 mars prochains la « Fête du Crabe », un évènement majeur permettant de mettre à jour les divers aspects de la culture guadeloupéenne.

  • Le Karujet 2012 en Guadeloupe, un évènement à ne pas rater

    Le Karujet 2012 qui aura lieu en Guadeloupe du 29 mars au 1er avril 2012 représente un rendez-vous incontournable pour tous les férus de jet ski du monde entier. Ne ratez surtout pas cet évènement exceptionnel.

  • Le rhum agricole : fierté de la Guadeloupe

    À la différence du rhum industriel qui est produit à partir des résidus de la fabrication sucrière, la mélasse, le rhum agricole est directement distillé à partir du jus de canne, lui conférant ainsi un gout inimitable. Dans la plus pure tradition antillaise, plusieurs rhumeries guadeloupéennes produisent toujours ce breuvage traditionnel, à apprécier avec modération bien évidemment.

  • La célébration de la Toussaint en Guadeloupe

    Si en métropole la Toussaint constitue un jour de tristesse et de douleur, pour la Guadeloupe c’est une occasion de se rassembler et de faire la fête. Clin d’œil sur la Toussaint antillaise.

Haut de page