Jardiner avec la lune : quel intérêt ?

Pour qui aime jardiner, avoir des plantes vigoureuses et saines fait partie des principales préoccupations. Suivre le calendrier lunaire est pour beaucoup la meilleure façon d’obtenir de bons résultats. En faire usage présente-t-il réellement un intérêt pour vos cultures ?

Un retour aux sources

Depuis la nuit des temps, les jardiniers ont toujours suivi le rythme des saisons pour leurs cultures. Une pratique que la culture intensive a quelque peu mise aux oubliettes. Aujourd’hui, le retour à un mode de plantation plus écologique les pousse à revenir au calendrier lunaire. Les influences de la lune sur la terre sont avérées (le flux des marées entre autres). Les plantes, elles aussi, en subissent les influences selon les adeptes de cette pratique.

Les travaux à la lune ascendante

Pour que les plantes d’un jardin puissent bénéficier des effets de la lune, on doit avant tout se référer à ses mouvements ascendants et descendants. Lorsque le satellite est ascendant, on procède à la greffe des arbres, à la récolte des fruits ou encore à la cueillette des feuilles et des fleurs. En effet, c’est la période où la sève remonte dans la tige, rendant les minéraux et les oligo-éléments plus accessibles.

Les avantages du jardinage à la lune descendante et décroissante

Au moment de la lune descendante, lorsque la sève redescend dans les racines, on bine et on désherbe. Cette période est également celle du bouturage et du marcottage, sans oublier la taille des arbres, des plantes grimpantes et des haies. La terre aura besoin d’un nouvel apport de compost et d’engrais.

La lune décroissante, bien qu’ayant un assez faible impact sur les plantes, est le moment où elles sont plus difficiles à conserver. Les fruits cueillis durant cette période sont meilleurs et les fleurs plus parfumées.

Les périodes néfastes du calendrier lunaire

Toutes les périodes du calendrier lunaire ne sont pas favorables au jardinage. C’est le cas lorsque la lune est à son apogée et qu’elle se trouve au point le plus éloigné de la terre. Selon les jardiniers qui plébiscitent cette technique, durant ce laps de temps rien, ne doit être entrepris, tout comme lorsque le satellite est au périgée.

Autres articles à lire

  • Nos conseils pour jardiner sans utiliser de pesticides

    Jardiner sans pesticides, c’est tout à fait possible. Pour éviter l’utilisation des produits chimiques dangereux pour la santé et l’environnement, voici des solutions naturelles qui vous aideront à prendre soin de votre jardin de façon écologique.

  • Comment prendre soin de son jardin en période de forte chaleur ?

    Tout comme notre peau, les plantes sont elles aussi soumises à rudes épreuves en période de forte chaleur. Et il faut le reconnaître, une trop forte chaleur risque d’avoir un effet dévastateur sur nos belles plantes. Pour tenter de limiter les dégâts, voici quelques conseils pour mieux en prendre soin.

  • Comment fabriquer son compost soi-même ?

    Surnommé l’or noir du jardinier, le compost est un fertilisant obtenu à partir de la décomposition de plusieurs matières organiques. Il remplace parfaitement les engrais chimiques. Pour faire un geste écologique, un peu de recyclage et quelques économies, pourquoi ne pas le fabriquer soi-même, à petit prix ?

  • Pourquoi cultiver soi-même ses propres légumes ?

    Pourquoi ne pas cultiver vous-même vos légumes ? Mettez à profit votre jardin ou même votre balcon pour aménager un espace pouvant accueillir quelques plants de légumes. Cette pratique vous apportera de nombreux bénéfices, monétaires et gustatifs.

  • Le bouturage : ce qu’il faut savoir sur cette technique

    Le bouturage est une technique utilisée pour multiplier les plantes. Il existe différentes méthodes à sélectionner en fonction des espèces concernées. Quelle que soit la technique choisie, des conditions préalables doivent être réunies.

Haut de page