Le gingembre : dosage, bienfaits et risques

Le gingembre est reconnu pour être à la fois un anti-inflammatoire, un antipyrétique et un analgésique. Il est également doté de propriétés antivirales et antibactériennes notoires. Peut-on en consommer régulièrement et en quelle quantité ? Les réponses dans cet article.

Peut-on consommer régulièrement du gingembre ?

Le gingembre est un aliment riche en potassium, phosphore, magnésium, fer, sodium, calcium, vitamines et manganèse. Il contribue de manière très efficace au bon fonctionnement du système digestif. Le gingembre peut donc être librement consommé de diverses manières. Cru ou cuit, sous forme de tisane, en association avec des agrumes, des légumes ou du jus de fruit, c’est à votre convenance.

Pour profiter des bienfaits du gingembre pour la santé, la quantité minimale recommandée est de 500 mg par jour. Mais si vous choisissez de le consommer frais, il est recommandé de ne pas en prendre plus de 4 grammes par jour.

Les bienfaits du gingembre

Le gingembre a de nombreux effets sur la santé. En plus de son effet bénéfique pour le système digestif, il favorise la circulation sanguine. Le gingembre est aussi apprécié pour son efficacité à lutter contre les nausées (matinales, post-opératoires), les ulcères de l’intestin, les vomissements et les poussées de fièvre.

Par ailleurs, des études ont été menées et ont permis de conclure que le gingembre favorisait la destruction de certaines cellules cancéreuses de l’ovaire et de prévenir la survenue de la maladie d’Alzheimer.

Ses propriétés anti-inflammatoire permettent en outre de traiter les douleurs suite à une maladie de la prostate, de la goutte ou à une arthrite.

Y a-t-il des risques à consommer du gingembre ?

D’une manière générale, la consommation de gingembre ne présente aucun danger pour l’organisme. Il n’existe donc aucune contre-indication à ce sujet.

Par contre, il peut arriver chez certaines personnes fragiles que la consommation provoque des nausées, des brûlures d’estomac ou un ballonnement. Dans ce cas, il est recommandé de n’en consommer qu’une petite quantité, le temps d’habituer l’organisme. Par la suite, vous pourrez augmenter progressivement la quantité.

Si vous suivez un traitement médical, il est préférable d’en parler avec votre médecin pour éviter une éventuelle interaction du gingembre avec vos médicaments.

Autres articles à lire

  • La chiquetaille de morue : un plat succulent des Antilles

    Les gastronomes antillais n’ont rien à envier aux cordons bleus de renom du reste du monde en ce qui concerne la préparation de mets savoureux. Zoom sur la chiquetaille de morue, une recette largement appréciée tant en Guadeloupe que dans la plupart des îles antillaises.

  • 3 recettes pour déguster la banane rose

    Célèbre aussi bien pour sa couleur originale que pour sa chair agréablement savoureuse et parfumée, la banane rose figure parmi les fruits exotiques incontournables sous les tropiques. Si vous manquez d’inspiration pour l’intégrer dans vos menus, voici 3 recettes faciles à réaliser pour apprécier ce fruit autrement.

  • Recette de la fricassée de poulet

    Nous vous proposons une recettes d’origine Antillaise et à base de viande blanche, le poulet, pour votre plus grand plaisir. Recette délicieuse et très peu calorique.

    La fricassée de poulet est un plat antillais très aromatisé.

  • Deux desserts à la noix de coco

    La noix de coco est un ingrédient tropical par excellence. Pour profiter de sa saveur exceptionnelle, voici deux desserts à base de coco à concocter chez soi : le sorbet et le blanc manger.

  • Colombo de poulet à la guadeloupéenne

    Vous recherchez une recette à la saveur exotique pour épater les papilles de vos invités ? Voici une recette simple, mais savoureuse que vous pourrez leur servir en toute circonstance. Il s’agit du colombo de poulet cuit à la façon de la Guadeloupe.

Haut de page