Voyage à la découverte des cétacés de la Guadeloupe

La visite de la Guadeloupe ne se résume pas aux découvertes culturelles. Profitez aussi de votre visite pour admirer le spectacle magnifique offert par la nature. Parmi les pôles d’attraction touristique se démarque la rencontre avec les cétacés dans leur milieu naturel.

Les cétacés de Guadeloupe, un cadeau de la nature

La richesse naturelle de la Guadeloupe n’a pas de limite. Si ses paysages pittoresques et ses fonds marins magnifiques sont déjà fascinants, la rencontre avec les cétacés l’est encore davantage. Véritables dons de la nature, les cétacés constituent des espèces devenues rares. Terre bénie, la Guadeloupe dispose de la chance de compter dans ses eaux une grande variété de cétacés. Dauphins, cachalots, baleines, viennent chaque année profiter du calme de la région pour mettre bas.

Grâce aux guides autochtones et aux différents clubs spécialisés, les touristes pourront partir à la rencontre de ces merveilles de la nature. Parmi les plus fréquentés, citons par exemple le club des Heures Saines. Situé sur la commune de Bouillante à Malendure, ce club offre des escapades en bateau destinées à découvrir les cétacés. Cette aventure vous plongera dans un autre univers où en compagnie des guides vous serez aux aguets du moindre souffle des baleines ou des cachalots. Ce sera également l’occasion pour les plus chanceux d’assisiter aux danses féeriques des dauphins.

Découverte des cétacés, une rencontre pas toujours fructueuse

Malgré l’expérience des guides et la performance des détecteurs et autres sondes utilisés, la rencontre avec ces mammifères marins n’est pas toujours possible. A chaque voyage, l’équipage et les touristes s’arment de patience pour guetter à l’horizon, le souffle conique ou vertical des mammifères, indiquant leur présence. D’autres méthodes comme l’écoute à l’hydrophone sont aussi utilisées pour détecter le chuintement des cachalots, le sifflement des dauphins ou le chant guttural émis par les baleines à bosse mâle pour attirer leur compagne.

Une fois l’un de ces signaux détectés, le bateau se dirige lentement à la rencontre de ces mastodontes de la mer. Lors de cette étape, les consignes des guides avant le départ doivent être respectées à la lettre. Il est alors formellement interdit de lancer quoi que ce soit dans la mer même s’il s’agit de nourriture, la plongée au milieu des animaux est également proscrite. En dehors de cela, le spectacle offert par ces animaux est vraiment fantastique. La danse gracieuse des dauphins, le saut agile des baleines et des cachalots, toutes ces acrobaties féeriques amuseront les yeux médusés des spectateurs.

Autres articles à lire

  • Zoom sur la pêche au lambi

    Coquillage incontournable des terres caribéennes, le lambi est un composant traditionnel de la cuisine guadeloupéenne. Aujourd’hui presque invisible des étals, ce mollusque fait l’objet d’une réglementation très stricte.

  • A la découverte des reptiles de la Guadeloupe

    L’archipel de la Guadeloupe présente un intérêt exceptionnel pour les amoureux de la nature. N’hésitez pas à partir à la découverte de ses reptiles si l’occasion se présente.

  • L’iguana delicatissima, une espèce endémique de la Guadeloupe

    La Guadeloupe est réputée abriter une faune dont certaines espèces sont endémiques. Il en est ainsi de l’iguana delicatissima que les touristes peuvent découvrir à Petite-Terre. Cette espèce fait actuellement l’objet de mesures de protection exceptionnelles.

  • Zoom sur le projet de réintroduction du lamantin en Guadeloupe

    Le lamantin des Antilles a disparu des eaux guadeloupéennes depuis le 20e siècle. Un projet est actuellement mis en œuvre pour réintroduire ce mammifère dans la réserve naturelle localisée dans le Grand-Cul-de-sac marin.

  • Vingt ans de protection des tortues marines, de 1991 à 2011

    Les initiatives prises en 1991 pour la protection totale des tortues marines en Guadeloupe ont permis à nouveau leur multiplication dans les eaux de l’archipel.

Haut de page