Comment cultiver la consoude chez soi ?

La consoude est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. Cette plante de la famille des borraginacées est originaire de l’ouest de l’Asie et de l’Europe, mais elle se cultive très bien sous un climat tropical et dans un milieu humide.

Planter la consoude en pot ou en terre ?

La consoude se cultive aussi bien en pot qu’en pleine terre. Dans le premier cas, prévoyez un grand pot, car les racines peuvent être très longues pour certaines variétés, allant jusqu’à 1,80 mètre. Vous pouvez placer votre pot sur le rebord d’une fenêtre, sur votre balcon ou votre terrasse, elle pousse problème particulier. Veillez seulement à arroser fréquemment, car lorsqu’elle est en pot, la consoude a tendance à s’assécher rapidement. S’il fait particulièrement chaud, n’hésitez pas à arroser tous les jours.

Si vous la plantez en terre, sachez que la consoude a tendance à devenir rapidement envahissante. Aussi, pensez à surveiller la pousse et à couper les branches qui débordent. Cette précaution vous permet d’avoir une plantation assez éclaircie et de ne conserver que les plants les plus vigoureux.

La consoude peut s’ancrer au terrain que vous avez choisi pour la culture. Les racines s’incrustent profondément dans la terre. Pensez alors à bien définir l’emplacement, car vous aurez du mal à déplacer la plante.

Quand et comment planter la consoude ?

La consoude se plante à n’importe quel moment de l’année. Dès que le mercure atteint un niveau assez important, pensez à arroser au moins une fois par jour. La consoude a besoin d’être exposée au soleil pour bien pousser. Cette précaution vaut aussi bien si vous replantez des boutures que si vous faites un semis. Dans le premier cas, pensez à laisser un espace de 60 cm entre les boutures, et piquez-les à 7 cm de profondeur. Si vous optez pour le semis, laissez une distance de 30 cm entre chaque paquet de cinq graines.

La consoude se récolte plusieurs fois par an

Les feuilles de consoude se récoltent plusieurs fois par an, jusqu’à trois ou quatre fois, et même toutes les six semaines si vos plantes deviennent trop invasives. Pour ce faire, coupez les fleurs, les feuilles et les tiges au ras du sol. Sachez que plus vous coupez, mieux vous prévenez vos plants contre les invasions des parasites. Les feuilles n’en sont que plus belles. Après chaque récolte, arrosez abondamment pour que la consoude reprenne plus facilement.

Autres articles à lire

  • Comment fabriquer son compost soi-même ?

    Surnommé l’or noir du jardinier, le compost est un fertilisant obtenu à partir de la décomposition de plusieurs matières organiques. Il remplace parfaitement les engrais chimiques. Pour faire un geste écologique, un peu de recyclage et quelques économies, pourquoi ne pas le fabriquer soi-même, à petit prix ?

  • Jardiner avec la lune : quel intérêt ?

    Pour qui aime jardiner, avoir des plantes vigoureuses et saines fait partie des principales préoccupations. Suivre le calendrier lunaire est pour beaucoup la meilleure façon d’obtenir de bons résultats. En faire usage présente-t-il réellement un intérêt pour vos cultures ?

  • Des plantes tropicales qui embelliront votre intérieur

    Pour décorer votre intérieur et le rendre plus accueillant, pourquoi ne pas y inviter quelques plantes tropicales ? Voici quelques plantes qui se plaisent très bien sous le climat antillais.

  • Nos conseils pour bien entretenir vos rosiers

    Découvrez comment entretenir vos rosiers pour qu’ils restent resplendissants et colorés.

  • Comment planter l’ananas ?

    L’ananas est un fruit exotique facile à cultiver, mais qui nécessite des conditions particulières pour bien se développer. Pour récolter périodiquement de beaux ananas dans votre jardin, suivez étape par étape ce qu’il faut faire pour planter ce fruit.

Haut de page