Les mythes sur les crèmes solaires : distinguez le vrai du faux

Un grand nombre de mythes tournent autour des crèmes solaires, de leur efficacité et aussi des risques que comporte leur utilisation. Faisons la part des choses en distinguant le vrai du faux.

Les ingrédients contenus dans les crèmes solaires sont plus dangereux que les rayons UV du soleil

FAUX. Il est vrai que les crèmes solaires contiennent des substances comme la vitamine A, le benzophénone, l’oxybenzone, le méthylbenzylidène camphre, l’octyl-méthoxycinnamate, et le benzylidène camphre. Mais ces substances n’influent pas sur leur efficacité et les normes sécuritaires.

Il faut respecter les dates de péremption d’une crème solaire

VRAI. Les crèmes solaires ont aussi une date de péremption à respecter. Au-delà, leur efficacité peut diminuer, voire être réduite à néant. Entre-temps, si votre crème solaire devient liquide, il est préférable de la jeter.

Plus une crème solaire coûte cher, plus elle est efficace

FAUX. Le prix d’une crème solaire n’influe en aucun cas sur sa qualité. Mais plus la marque est connue, plus c’est cher. Cela est pourtant loin d’être un critère de sélection valide selon les dermatologues.

Les crèmes solaires sont inutiles en hiver

FAUX. Le soleil est toujours présent en hiver, toute l’année même, mais pas seulement en été. Donc les rayons ultraviolets le sont également. D’ailleurs, les chercheurs ont affirmé que plus ces rayons sont réfléchis par l’eau ou la neige, plus ils deviennent plus intenses. La crème solaire est donc de mise toute l’année, une fois dehors.

Les crèmes solaires ont un effet néfaste sur les poissons

VRAI. Tous produits non biodégradables ont un effet nocif sur la vie aquatique. Les filtres chimiques que contiennent les crèmes solaires agissent sur les hormones des animaux qui vivent en milieu aquatique.

On peut utiliser une même crème solaire pour toute la famille

VRAI. Il existe des crèmes solaires spécialement conçues pour les enfants. Mais outre les couleurs et les parfums, elles n’ont rien de très spécial comparées à celles dédiées aux adultes. L’idéal est de choisir une crème à base d’extraits végétaux et d’oxyde de zinc plutôt qu’un produit riche en vitamine A, en parabène et en oxybenzone.

Autres articles à lire

  • Soin des cheveux : opération anti-fourches !

    Les cheveux fourchus sont rêches, secs et cassants sur les bouts. Et surtout, le peigne ou la brosse a du mal à démêler les pointes. Si vos cheveux sont dans cet état, avant d’arriver à la solution extrême, c’est-à-dire la coupe, commencez par en prendre soin.

  • Gommage pour peaux noires et métissées

    Face au gommage, chaque type de peau a son niveau de tolérance. Pour les peaux noires et métissées, il faut suivre quelques recommandations, car elles ont leurs spécificités.

  • Soins spécifiques pour les peaux noires et métissées

    Contrairement à ce qu’on pense, la peau noire est très sensible. Généralement plus grasse, elle est sujette aux différentes imperfections. Voyons comment prendre soin de notre peau pour garder un teint uniforme.

  • Astuces beauté avec l’huile d’avocat

    L’huile d’avocat est riche en vitamines, en magnésium, en potassium, en lipides et en fer. Tous ces ingrédients réunis en font un allié de beauté intéressant. Les Aztèques, dans leur temps, utilisaient déjà la pulpe de ce fruit à des fins médicinales. Pour intégrer l’huile d’avocat dans votre rituel beauté, voici quelques astuces toutes simples.

  • Choisir son huile végétale selon son type de peau

    Avant de choisir une huile végétale, il faut commencer par identifier son type de peau. Suivez le guide pour trouver l’huile la plus adaptée à votre peau.

Haut de page