La compétition des bœufs tirants, une tradition, un spectacle

Lors de votre prochain passage en Guadeloupe, ne ratez surtout pas la compétition des bœufs tirants. Un spectacle unique, intégrant les coutumes des habitants de cette magnifique île.

Un spectacle hors du commun, dans la pure tradition guadeloupéenne

La fin de la période de récolte de la canne à sucre, vers la seconde quinzaine du mois de juin, représente pour les Guadeloupéens l’occasion de passer de véritables moments de liesse populaire. Un spectacle hors du commun est organisé en Guadeloupe et à Marie-Galante. Le dimanche qui suit cette fin de saison sucrière, les agriculteurs engagent leurs animaux les plus puissants dans la compétition des bœufs tirants, une course programmée chaque année, intégrant actuellement la tradition du pays.

La compétition des bœufs tirants est très impressionnante et attire un nombre sans cesse croissant de spectateurs issus de tous les horizons. Les attelages, composés de deux animaux, sont engagés dans une course de côte sur un itinéraire extraordinaire. Ils doivent tracter successivement sur le flanc d’une colline une charrette lourdement chargée. Les conducteurs n’ont pas le droit de les invectiver et le temps de parcours est chronométré. Une épreuve très difficile pour les participants, mais qui est tout aussi passionnante pour le public.

L’occasion pour assister à une véritable fête populaire

La compétition de bœufs tirants est un sport très rude nécessitant de nombreuses séances d’entraînement. Une bonne entente entre le maître et les bêtes s’avère également indispensable. Les conducteurs doivent déployer tout leur savoir-faire pour faire avancer les animaux qui tirent une très lourde charge sur un terrain en pente, sans crier. Les agriculteurs ont sérieusement conditionné leurs bœufs avant de les présenter à la compétition, une certaine complicité devant exister entre l’homme et les bêtes pour réussir une telle épreuve.

Les courses de bœufs tirants représentent pour les Guadeloupéens une occasion de se rassembler. Une véritable fête populaire est organisée en marge de la compétition. Le fumet des viandes boucanées grillées embaume l’atmosphère, le punch coule à flot. Comme les Antillais sont réputés être de grands amateurs de paris, les pronostics vont bon train dans les rangs des spectateurs et chacun mise quelques billets sur leur attelage favori. Et c’est sous l’encouragement d’une foule enthousiaste que l’épreuve se déroule. Un spectacle unique, d’un autre temps, à ne pas manquer lors de votre prochain séjour en Guadeloupe.

Autres articles à lire

  • Coup de projecteur sur Jane Fostin

    Elle est belle, talentueuse et est surtout considérée comme l’une des plus belles voix de la Guadeloupe. Elle, c’est Jane Fostin, ancienne membre du groupe Zouk Machine qui mène aujourd’hui une carrière solo ponctuée d’albums envoutants et de singles à succès.

  • La fête du pain 2012 en Guadeloupe

    Faites honneur au pain, cet aliment qui accompagne quotidiennement les repas des Français. Cette année, la jeune tradition se perpétue, jusqu’en Guadeloupe.

  • Le rhum agricole : fierté de la Guadeloupe

    À la différence du rhum industriel qui est produit à partir des résidus de la fabrication sucrière, la mélasse, le rhum agricole est directement distillé à partir du jus de canne, lui conférant ainsi un gout inimitable. Dans la plus pure tradition antillaise, plusieurs rhumeries guadeloupéennes produisent toujours ce breuvage traditionnel, à apprécier avec modération bien évidemment.

  • Guadeloupe : le carnaval 2014 durera jusqu’au mois de mars

    Le fameux carnaval de Guadeloupe a officiellement commencé le 5 janvier dernier. Cette année, les touristes et les habitants pourront profiter de cet évènement culturel jusqu’au mois de mars.

  • Michel Rovelas : un sculpteur guadeloupéen de renom

    Michel Rovelas est un artiste plasticien qui partage au monde entier la richesse de son héritage guadeloupéen. Il s’enrichit de nombreuses techniques et influences qui en font un sculpteur et un peintre prolifique et très apprécié.

Haut de page