Les transports en Guadeloupe : le bus et le taxi

Dépassant leurs fonctions premières, les taxis, bus et autres véhicules vous permettent de rencontrer la population chaleureuse et accueillante de la Guadeloupe. Zoom sur les deux principaux moyens de transport de l’archipel.

Avantages et inconvénients du bus en Guadeloupe

Appréciez la convivialité et la gentillesse des Guadeloupéens lors de vos déplacements en bus sur tout le territoire. Agréable et à la portée de tous, le bus est un lieu de rencontre ambulant. Dans la mesure où les trajets sont longs, vous aurez le temps de faire connaissance avec les autres voyageurs tout en appréciant le paysage. De plus, votre trajet sera bercé par le zouk ou le reggae, les rythmes les plus appréciés de l’archipel. Par ailleurs, les chauffeurs personnalisent souvent leur bus en leur donnant un nom et en les décorant.

De nombreux bus de la Guadeloupe circulent de manière irrégulière et aléatoire. Malgré les efforts des autorités locales pour instaurer une certaine organisation au niveau des horaires et des arrêts, pratiquement aucune structure n’est fixe. La fréquence des bus est ainsi incertaine et dans de nombreux endroits, aucun bus ne travaille ni le soir ni le week-end. Aussi, les arrêts ne sont pas fixes et les bus s’arrêtent dès qu’un voyageur les hèle, ce qui peut parfois entraîner certaines gênes au niveau de la circulation.

Avantages et inconvénients du taxi en Guadeloupe

Le taxi est aussi un moyen de transport privilégié en Guadeloupe. De nombreuses compagnies gèrent le réseau et la qualité de services est acceptable. Ce moyen de transport est facilement accessible dans les grandes agglomérations et près des hôtels. Le taxi est recommandé pour un long trajet à effectuer rapidement. Les chauffeurs de taxi sont en général gentils et serviables. En chemin, ils peuvent, à votre demande, parler des villages et autres sites se trouvant sur le trajet. De plus, le taxi est le moyen le plus sûr le soir.

Dès votre arrivée à l’aéroport, ne soyez pas surpris d’être abordé par de nombreux chauffeurs de taxi. En Guadeloupe, le coût du taxi est considérablement élevé par rapport à celui du bus. De plus, le compteur n’est pas obligatoire. De nombreux taxis en disposent, mais ce n’est pas le cas de tous. De plus, le compteur ne garantit pas des tarifs moins élevés. Les taxis dépourvus de compteur sont même parfois moins couteux. En tout cas, demandez au chauffeur le coût approximatif de la course avant de monter.

Autres articles à lire

  • Le climat et la météo en Guadeloupe

    La Guadeloupe est particulièrement gâtée par la nature. Baignée dans les Caraïbes, entre l’équateur et le tropique du Cancer, la Guadeloupe est prédisposée à être une destination ensoleillée une grande partie de l’année. L’atmosphère et le climat se prêtent à l’évasion et aux vacances à la mer.

  • Zoom sur Deshaies : la ville entre mer et montagne

    Charmante localité située à l’extrême nord-ouest de la Basse-Terre, Deshaies est sans conteste l’un des plus beaux sites naturels de la Guadeloupe. Le saisissant contraste entre la montagne verdoyante qui la surplombe et la mer bleue qui s’étend à perte de vue séduit tous les visiteurs en quête d’exotisme et fait le bonheur des habitants.

  • Petite Terre : un véritable paradis naturel

    Situées à une dizaine de kilomètres au sud de l’extrémité orientale de Grande Terre, les îles de la Petite Terre sont un véritable havre de paix. Une situation géographique privilégiée, une faune et une flore riches et variées, des plages préservées… Découvrez ce petit paradis naturel.

  • Préparer son expatriation en Guadeloupe

    Une expatriation ne s’improvise pas. Bien que la Guadeloupe soit un département français, la distance qui la sépare de la France nécessite une bonne préparation.

  • Basse-Terre et Pointe-à-Pitre : deux villes d’art et d’histoire

    La Guadeloupe s’enorgueillit de ses deux villes, à savoir Basse-Terre et Pointe-à-Pitre, qui détiennent le label « Ville d’art et d’histoire », en raison des efforts fournis par les collectivités locales pour animer leur patrimoine. Focus sur ce label spécifique.

Haut de page