Ali Tur, grand architecte de Guadeloupe

Ali Tur a laissé beaucoup d’empreintes en Guadeloupe en matière d’architecture. Son style et les matériaux qu’il utilise, en contraste avec l’architecture traditionnel, ont complètement changé les villes de l’Archipel à la fin des années 20. Gros plan sur ce grand architecte de la Guadeloupe et ses œuvres.

Qui est Ali Tur ?

Haut fonctionnaire français, le père d’Ali Tur est obligé de s’installer avec sa femme à Tunis. Ali Georges Tur naît en 1889. Il est de nationalité française puisque son père était un polytechnicien Cévenole et sa mère une Alsacienne. Passionné, il intégra l’école des beaux arts mais doit interrompre ses études pour partir au front en 1914. Après quatre années et une croix de guerre, il reprend ses études en 1919. Il commence alors à collectionner les mérites : deux médailles, le prix Nestor et le grand prix de la décoration de la fondation Rougevin.

Il travaille ensuite à Paris en ouvrant une agence d’architecture et participe à la reconstruction des villes et de leurs édifices après la première guerre mondiale. En 1925, il figure sur la liste des dix architectes du ministère des colonies françaises. C’est ainsi qu’en 1928, après qu’un cyclone ait ravagé toute la Guadeloupe, la plupart des édifices communaux étant détruits, le gouverneur Tellier fait appel à son talent pour la reconstruction de l’Archipel. Il arrive en Guadeloupe en 1929. A partir de ce moment, un changement presque radical s’opère en Guadeloupe : l’architecture des maisons et des bâtisses se métamorphose.

Les empreintes d’Ali Tur en Guadeloupe

Entre 1929 et 1937, il dessine et reconstruit plusieurs bâtiments publics et privés. Son style rompt totalement avec l’architecture traditionnelle qui privilégiait le bois et la pierre. Ali Tur inclut alors dans ses oeuvres la technique moderne : le béton armé. Non seulement, le béton est plus solide mais il permet également de satisfaire l’imagination de l’architecte. Des structures nouvelles voient vu le jour dans l’archipel, avec les poteaux, les poutres, les hourdis agglomérés et les enduits au mortier. Renaissant de leurs ruines, la Basse-Terre comme la Grande-Terre brillent de nouveau.

Il commença par le palais du gouverneur, l’actuelle préfecture, le palais du conseil général et le palais de justice dans le chef-lieu de Basse-Terre. Un peu plus tard, autorisées à passer commande, les communes ont pu bénéficier du talent d’Ali Tur. En l’occurrence, Ali Geroges Tur a construit la mairie de Pointe-Noire, d’Anse Bertrand, du Lamentin et de Baillif. Les églises de Sainte-Anne et de Baie-Mahault ainsi que les bureaux de poste de Bouillante et de Vieux-Habitants sont aussi signés Ali Tur. D’autres empreintes de l’architecte : la halle à viandes de Port-Louis, la gendarmerie de Sainte-Rose, etc. Il a construit en tout 120 édifices en Guadeloupe jusqu’en 1937.

Autres articles à lire

  • Peindre son mobilier de jardin : quel type de peinture choisir ?

    Le mobilier de jardin est soumis à diverses agressions climatiques, à savoir la pluie, le soleil et le vent. Au fil des années, ils peuvent alors perdre de leur éclat. Le recyclage étant encouragé, repeignez tout simplement vos meubles au lieu de les jeter.

  • L’architecture multiculturelle de la Guadeloupe

    La Guadeloupe présente une culture architecturale riche. Cette dernière est victime depuis 2009 de la grève générale qui a touché le département cette année-là.

  • Faites de votre cuisine une pièce tendance !

    La cuisine se fait de plus en plus coquette et les nouveautés qui tournent autour de cette pièce ne cessent de se renouveler. Comme il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, voici nos meilleurs conseils pour vous créer une cuisine originale et à la pointe de la tendance.

  • Rafraîchir sa maison sans climatiseur

    Vous voulez rafraîchir votre maison sans utiliser de climatiseur ? Découvrez quelques astuces pratiques.

  • Astuces pour protéger la maison de l’invasion des moustiques

    Avec la période des vacances qui s’annonce, les moustiques pointent aussi leur nez et s’invitent dans la maison pour attaquer petits et grands. Cette année, avec des astuces bien élaborées, les moustiques ne gâcheront pas vos journées ni vos nuits. Conseils pour bien protéger la maison et ses habitants.

Haut de page