Noël en Guadeloupe : une fête de traditions

Au-delà du décor chaleureux agrémenté de bananiers et cocotiers et entouré de la beauté des plages, la période de Noël en Guadeloupe est un moment où les traditions ressurgissent et au cours de laquelle les liens se resserrent.

Les traditions : mélange de rituels importés de l’Europe et de coutumes locales

Entre les traditions du Chanté Nwèl et du Noël Kakado, cette période de fête ne manque pas d’animations et de gaieté. Le Noël Kakado a lieu principalement dans la commune de Vieux-Habitants. Touristes et résidents auront le loisir d’y découvrir les crèches de Noël réalisées à la sauce guadeloupéenne. C’est l’occasion pour tout le monde de partager joie et bonne humeur.

Les chants appelés Bèlè constituent l’une des animations qui font la particularité du Noël Kakado. Inspirés des chants des cueilleuses dans les plantations, le Bèlè s’entend après la cérémonie du bouquet, le passage du foulard, le couronnement et le déboulé aux flambeaux qui sont des activités autant traditionnelles que fascinantes. Quant à la tradition du Chanté Nwèl, elle est présente dans tout l’archipel guadeloupéen. Il s’agit concrètement des chants de Noël auxquels sont ajoutées des paroles créoles, adaptant ainsi ce rituel importé par les Européens à la culture guadeloupéenne.

Le menu des repas de Noël

Contrairement à la dinde et aux marrons des menus européens, les repas de Noël en Guadeloupe ont pour principal ingrédient le cochon. En effet, dans la tradition de cet archipel, la fête de la nativité constitue un moment de retrouvailles et de convivialité au cours duquel sont invités à se réunir famille, voisins et amis. Ils assistent tous à la cérémonie dénommée « tué cochon », donnant suite à la préparation du boudin créole, élément principal dans les repas de Noël typiques de la Guadeloupe. Ce plat pourra être servi avec des accras ainsi que du jambon de Noël, préparé avec les restes du cochon tué. Le menu peut également comporter du gratin de cristophine ou du riz. Le Ti’punch est la boisson incontournable pour accompagner ce repas traditionnel de Noël.

Autres articles à lire

  • Ernest Pépin, un grand homme et figure emblématique de la Guadeloupe

    Poète, écrivain, conférencier, critique, consultant, Ernest Pépin est un homme de lettres complet. Sans vraiment le vouloir, il devient le porte-parole de la population guadeloupéenne à travers ses œuvres et ses romans qui décrivent extraordinairement la réalité. Découvrez les talents de cet homme qui œuvre pour le développement de sa région d’origine, en dénonçant avec subtilité l’autre face d’une merveilleuse Guadeloupe.

  • Le carnaval en Guadeloupe : Vaval !

    Le carnaval en Guadeloupe : vaval !La Guadeloupe est l’un des rares pays qui a su donner au carnaval une ambiance de fête et un aspect satirique à l’égard des colonisateurs. Depuis des groupes carnavalesques ont vu le jour dans ce pays.

  • Meurtre au paradis : la série qui met à l’honneur les charmes des Deshaies

    Série télévisée coproduite par France 2 et la chaîne anglaise BBC, Meurtre au paradis met à l’honneur la beauté de la petite ville guadeloupéenne de Deshaies, la ville où la production est tournée.

  • Les traditions de Noël en Guadeloupe

    À partir du mois d’octobre, les Guadeloupéens s’activent pour la préparation des fêtes de Noël. Dans l’archipel, les traditions de Noël ont su résister au temps moderne.

  • Les Saintois, un peuple de pêcheurs

    Depuis des siècles, la pêche intègre le quotidien des habitants de l’archipel des Saintes. D’ailleurs, les Saintois sont réputés être les meilleurs pêcheurs de la Guadeloupe.

Haut de page