Teddy Riner, le champion originaire des Abymes

Du haut de ses 2,04 m, Teddy Riner est l’un des judokas français les plus talentueux. De nombreux médias s’accordent d’ailleurs à dire qu’il est le successeur de David Douillet, une légende du sport français. Avec cinq titres de champion du monde, Teddy conquiert également l’or des les Jeux olympiques de Londres 2012. Portrait d’un immense combattant.

Une légende vivante du judo français

Considéré comme une pépinière de champions, la Guadeloupe a donné naissance à de nombreux sportifs de haut niveau, pour ne citer que Christine Arron, Nicolas Anelka ou encore Laura Flessel. Appartenant également au panthéon du sport français, Teddy Riner est un judoka d’exception avec ses cinq titres de champion du monde et sa nouvelle médaille olympique gagnée aux Jeux olympiques de Londres 2012.

Fier de ses origines guadeloupéennes, ce judoka qui concourt dans la catégorie des plus de 100 kg né aux Abymes garde toujours contact avec ses racines insulaires malgré son déménagement à Paris. Les habitants de la belle île n’ont pas manqué d’assister à son combat pour le titre olympique, et ont alors vu naitre une légende du judo français, succédant ainsi à l’irremplaçable David Douillet. Rien qu’au stade des Abymes, 8500 personnes se sont réunies pour suivre l’exploit du judoka.

Teddy Riner, un personnage fort sympathique

A l’image de l’île d’où il est originaire, le visage de Teddy Riner est toujours rayonnant, illuminé d’un sourire qui ne s’efface que durant les combats qu’il mène. Boute-en-train, le judoka ne manque jamais de faire rigoler sa famille, son entourage, ses équipiers, et n’hésite pas à amuser les journalistes avec des phrases dont il a le secret. Et derrière cette éternelle bonne humeur se cache un travailleur acharné, qui repousse sans cesse ses limites pour atteindre ses objectifs.

Très accessible, Teddy Riner n’hésite jamais à signer un autographe ou prendre une photo avec un admirateur. Il anime régulièrement des ateliers pour partager sa passion, mais surtout inciter les jeunes à se mettre au judo. Avec un capital sympathie aussi élevé, Teddy Riner deviendra surement l’un des personnages préférés des Français dans les prochaines années, d’autant plus qu’il promet de gagner d’autres trophées.

Autres articles à lire

  • L’église Saint-Jean-Baptiste à Le Moule, un édifice unique en son genre

    Le Moule, une commune de la Grande Terre, fut autrefois la capitale de la Guadeloupe. Elle détient, de ce fait, un patrimoine historique et culturel hors du commun. Une visite de l’église Saint-Jean-Baptiste s’impose lors de votre prochain séjour dans l’île.

    Copyright ti.racoon.free.fr

  • 18e édition du Karujet : rendez-vous en avril 2015

    La 18e édition du championnat du monde de jet-ski Karujet se tiendra sur la plage de Viard, à Petit-Bourg, du 2 au 5 avril 2015.

  • Combats de coqs aux Antilles

    Tradition ou barbarie, les combats de coqs ont suscité divers commentaires aux Antilles. Au point que certaines îles ont abandonné ces pratiques tandis que d’autres les gardent avec fierté comme une tradition.

  • Les petits métiers en Guadeloupe

    Le progrès de la technologie actuelle est loin de faire disparaître les petits métiers qui permettent à beaucoup de gens de gagner leur vie quotidienne. En Guadeloupe, l’ébénisterie de Pointe Noire et certains petits métiers informels sont encore incontournables compte-tenu de leur place dans le contexte socio-économique.

  • Le zouk guadeloupéen au féminin - Zouk Machine

    Groupe féminin de zouk originaire de la Guadeloupe, Zouk Machine impressionne tant par sa musique entraînante que par le charme de ses chanteuses. Appréciez la culture guadeloupéenne via les nombreuses chansons de ce groupe conservant sa célébrité même en ce troisième millénaire.

Haut de page