Tour d’horizon des spécialités culinaires guadeloupéennes

La Guadeloupe ne se résume pas uniquement aux plages, à la mer, au soleil et aux loisirs. Riche en saveurs, la cuisine guadeloupéenne est aussi un attrait de l’archipel.

Quelques plats, desserts et boissons traditionnels

La cuisine guadeloupéenne se démarque par ses saveurs exquises. Elle propose une panoplie de plats traditionnels dont les ingrédients sont le reflet de la richesse culinaire l’archipel, mais également une mise en valeur des produits de la mer. On y trouve le Bébélé, un plat composé de tripes qui s’accompagnent de bananes vertes et de ce que l’on appelle les dombrés. Puis il y a le Balaou, une sorte de poisson frit. À cela s’ajoutent les acras, qui sont des beignets de légumes, sans oublier le cabri, un court bouillon au goût épicé, et le catalou qui est un potage de lard aromatisé aux herbes.

Parmi les spécialités locales, on peut aussi citer le Matoutou, le Danquitte et le feroce, un mélange d’avocat et de morue que l’on agrémente de manioc et de piment. Pour ce qui est des desserts, la Guadeloupe possède quelques spécialités comme le migan, une sorte de purée à la fois de fruits à pain et de banane, et le souskaï de fruits verts tels que les avocats, dont le goût est relevé à l’aide de citron vert et de piment. Côté boisson, la Guadeloupe n’est pas en reste avec le Ti-punch ou encore le Planteur.

Des spécialités à la sauce caribéenne

Comme dans toute la région des Caraïbes, la Guadeloupe propose des spécialités typiques. C’est par exemple le cas de la Kassav. C’est une sorte de galette fabriquée à base de manioc. Il est important de noter qu’il n’y a aucun rapport entre cette spécialité de la cuisine guadeloupéenne et le groupe de zouk d’origine antillaise du même nom.

Du temps des Indiens Arawaks, la Kassav se consommait nature. Aujourd’hui, elle se décline en plusieurs goûts. Elle peut être cuisinée salée, en accompagnement de plats salés tels que la viande ou le chiktaye de morue. D’un autre côté, elle peut être sucrée, en étant agrémentée de chocolat, de coco ou encore de goyage. Autres spécialités guadeloupéennes, les acras de morue sont à goûter absolument lors d’un séjour sur l’île. Ces petits beignets se consomment à l’apéritif, avec le planteur ou le ti-punch comme boisson d’accompagnement.

Autres articles à lire

  • Recette d’un plat typique de Guadeloupe : le Bébélé

    Parmi les nombreux éléments significatifs du patrimoine culturel de la Guadeloupe, se trouve la gastronomie. Celle-ci se distingue par un mélange original des ingrédients. Le Bébélé est un des plats traditionnels, représentatif de cette tradition culinaire.

  • Recettes de potages créoles - le paté en pot et le Calacou

    Pour un hiver rigoureux ou simplement parce que la soupe c’est bon pour la santé et délicieux, nous vous proposons pour vous réchauffer en douceur et de vous régaler avec un délicieux cocktail de vitamines avec ces deux excellentes recettes de potage Créole.

  • Recette de Fricassée de ouassous à la créole

    Voici la recette d’un plat créole succulent à préparer avec des ingrédients typique de la Guadeloupe. La fricassée de ouassous à la créole affolera les papilles avec ses condiments et ses épices.

  • Cuisine : Les origines des saveurs guadeloupéennes

    La richesse de la cuisine guadeloupéenne provient essentiellement d’un héritage historique. Découvrez l’origine de chaque spécialité culinaire, instaurée par les différentes civilisations qui s’y sont installées.

  • La langouste, un mets succulent

    Fruit de mer très appréciée dans le monde entier, la langouste fait partie intégrante du paysage culinaire de la Guadeloupe. Bien plus qu’un simple mets, la langouste est une part entière de la culture caribéenne. On en pêche encore aujourd’hui de manière traditionnelle, et les recettes sont nombreuses pour mettre en valeur la savoureuse chair du crustacé.

Haut de page