La route du Rhum 2010

La célèbre course transatlantique en solitaire qui se déroule tous les 4 ans de Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en est à sa neuvième édition et le départ s’est tenue cette année-ci le 31 octobre. Après plus de 30 ans d’existence, « La Route du Rhum » fait encore rêver tous les marins du monde.

Les débuts de la Route du Rhum

L’idée originelle de la Route du Rhum revient à Florent de Kersauson, homme d’affaires, et Bernard Hass, secrétaire général du Syndicat des Producteurs de Sucre et de Rhum des Antilles. Leur objectif était de mettre en valeur la filière du rhum en créant un évènementiel s’y rapportant. C’est ainsi qu’est née l’idée d’une course en solitaire qui partirait en direction des Antilles, productrices de rhum.

Le projet se concrétisant, la toute première course s’est déroulée en 1978. 38 engagés, professionnels et amateurs compris, ont ouvert l’évènement. La Route du Rhum était, et reste toujours ouverte à toutes les catégories de bateaux. Ce fut spectaculaire. Les gens éprouvaient de l’admiration pour ces personnes qui partent seules sur un parcours inconnu à bord de leur bateau. Cette première course fût un réel succès et on en retient toujours des moments très forts, comme la disparition en mer d’Alain Colas ou la victoire de Michael Birch sur Olympus Photo qui arrivait 98 secondes plus tôt que son adversaire.

Retour sur le départ de la 9e édition de la Route du Rhum

Arrivée à sa 9e édition, la route du Rhum de la Guadeloupe est devenue un incontournable pour les passionnés de bateau. Cette année 2010, 83 bateaux se sont inscrits, toutes catégories confondues. C’est une véritable fête pour la région et de grands moyens sont mis en places pour que cette édition soit encore meilleure que les précédentes, car c’est avant tout une histoire de passion qui dure depuis plus de 30 ans.

Cette fois encore, la magie a opéré. Bien avant l’heure du départ le 31 octobre dernier, toute la ville baignait dans une atmosphère de fête et de célébration. Au programme : spectacle, danse et musique, car la Guadeloupe sait aussi faire la fête. À 13h, c’est l’heure du départ pour les marins. Devant la pointe de Grouin, le départ était suivi par des milliers de spectateurs, aussi bien à terre qu’en mer, qui regardaient s’éloigner les majestueuses embarcations.

Autres articles à lire

  • Formalités santé pour les touristes visitant la Guadeloupe

    Pour que vos séjour vacances en Guadeloupe se classe parmi les moments inoubliables de votre vie, il est important de les vivre dans la bonne humeur et la santé. Zoom sur les informations sanitaires à connaître avant le départ pour la Guadeloupe.

  • Basse-Terre et Pointe-à-Pitre : deux villes d’art et d’histoire

    La Guadeloupe s’enorgueillit de ses deux villes, à savoir Basse-Terre et Pointe-à-Pitre, qui détiennent le label « Ville d’art et d’histoire », en raison des efforts fournis par les collectivités locales pour animer leur patrimoine. Focus sur ce label spécifique.

  • Et pourquoi pas une croisière depuis la Guadeloupe ?

    L’hiver arrive à grand pas, et avec lui l’envie irrésistible de quitter le traintrain quotidien pour aller se faire dorer la pilule au soleil, boire des cocktails sur un transat et surtout, tout oublier, le temps de quelques jours ensoleillés. Pour cela, il y a une solution et un remède très efficace : la croisière aux Bahamas.

  • La Gueule Grand Gouffre à Marie-Galante

    Si vous aspirez passer des vacances tranquilles en Guadeloupe, pourquoi ne pas séjourner à Marie-Galante ? Cette île offre de nombreuses attractions touristiques, dont la Gueule Grand Gouffre, un site très impressionnant.

  • L’île de la Désirade et l’île de Marie Galante

    La Guadeloupe est composée de plusieurs îles, notamment l’île de Grande-Terre, l’île de Basse-Terre, les Saintes, l’île de la Désirade et celle de Marie-Galante. Très authentiques, ces deux dernières réservent des découvertes inoubliables aux visiteurs.

Haut de page