Le rhum : la boisson nationale de la Guadeloupe

Le rhum de la Guadeloupe a gagné sa lettre de noblesse pour son goût particulier à base de canne à sucre et par sa qualité exceptionnelle.

L’industrie du rhum en Guadeloupe

La Guadeloupe est connue pour son rhum doté d’un arôme bien subtil et consommable à sec. Plusieurs variétés et marques de rhum sont proposées par 9 distilleries pour le bonheur des Guadeloupéens et des touristes curieux de goûter à ce breuvage. La canne à sucre fut introduite en Guadeloupe en 1638. Le Père Labat améliora considérablement les procédés de fabrication en 1694, point de départ de la croissance de l’industrie du rhum qui atteignit son apogée en 1939, puisque l’île comptait en ce temps 55 distilleries.

La Guadeloupe produit deux types de rhum : le rhum industriel et le rhum agricole à base de canne qui reste le produit fleuron de la région. La fabrication du rhum passe par plusieurs étapes : collecte de la canne à sucre, lavage, broyage, presse, filtration, fermentation, distillation et ajustement du titrage du rhum, brassage, mise en bouteilles ou vieillissement du rhum dans des vieux tonneaux de chêne. 65% environ des rhums produits par les distilleries sont consommés sur place. Bien que le nombre de distilleries soit passé de 55 à 9 en 50 ans, l’industrie du rhum est toujours aussi florissante.

Le rôle du rhum dans la vie sociale et le tourisme

Le rhum est une boisson omniprésente dans la vie sociale des Guadeloupéens. Il est proposé dans les comptoirs d’épiceries et les bars. Il réchauffe les discussions entre amis, anime les fêtes, accompagne les coutumes et us de la région. Le rhum est également associé à d’autres plantes et breuvages pour ses vertus curatives. Il est consommé sec ou ti-sec avec un verre d’eau, ou ti-punch avec du sirop, du sucre ou du citron. Il est mélangé à des fruits pour donner du punch ou coupé avec du jus de fruit et d’autres alcools pour former des cocktails.

Les distilleries sont des lieux touristiques à visiter. Certains moulins et habitations ont été restaurés afin de permettre aux visiteurs de replonger dans le passé colonial de l’île. Les distilleries vous proposent une visite guidée à travers les différentes étapes de la fabrication du rhum et retracent l’historique de l’industrie du rhum en Guadeloupe. Les touristes qui visitent cette région entre le mois de janvier et juillet, période de récolte de la canne à sucre, auront l’occasion d’assister aux scènes de cannes transportées sur des charrettes tirées par des bœufs.

Autres articles à lire

  • Un voyage en Guadeloupe : une occasion de s’imprégner de sa culture, de son âme

    La particularité de sa culture fait, depuis longtemps, la réputation de la Guadeloupe qui attire un nombre sans cesse croissant de visiteurs, avides de découvrir toutes les facettes de l’Ile Papillon. Un voyage en Guadeloupe représente idéalement l’occasion de s’imprégner de sa culture, de son âme.

  • La Guadeloupe, une pépinière pour l’élite du sport mondial

    La Guadeloupe peut s’enorgueillir d’être une pépinière pour l’élite du sport mondial depuis quelques générations. De nombreux champions sont en effet originaires de cet archipel des Antilles.

  • Jean-Marc Benoît lance la collection Itinéraires

    L’un des stylistes les plus connus de l’île aux belles eaux, Jean-Marc Benoit a présenté sa nouvelle collection, Itinéraires, lors d’un défilé organisé au début du mois d’octobre 2015 à Pointe-à-Pitre.

  • Le Guadarun Raid Aventure

    Le Guadarun Raid Aventure est une belle façon d’associer découvertes culturelles de la Guadeloupe et le sport. Ce marathon d’environ 150 km qui traverse six îles permet en effet d’apprécier la beauté et la richesse de la nature guadeloupéenne.

    Copyright Guadarun

  • Musée Edgard Clerc : découverte du passé de la Guadeloupe

    Découvrez le travail d’un passionné de l’archéologie précolombienne et les vestiges du passé laissés par les Indiens qui avaient autrefois peuplé la Guadeloupe.

Haut de page