Le rhum : la boisson nationale de la Guadeloupe

Le rhum de la Guadeloupe a gagné sa lettre de noblesse pour son goût particulier à base de canne à sucre et par sa qualité exceptionnelle.

L’industrie du rhum en Guadeloupe

La Guadeloupe est connue pour son rhum doté d’un arôme bien subtil et consommable à sec. Plusieurs variétés et marques de rhum sont proposées par 9 distilleries pour le bonheur des Guadeloupéens et des touristes curieux de goûter à ce breuvage. La canne à sucre fut introduite en Guadeloupe en 1638. Le Père Labat améliora considérablement les procédés de fabrication en 1694, point de départ de la croissance de l’industrie du rhum qui atteignit son apogée en 1939, puisque l’île comptait en ce temps 55 distilleries.

La Guadeloupe produit deux types de rhum : le rhum industriel et le rhum agricole à base de canne qui reste le produit fleuron de la région. La fabrication du rhum passe par plusieurs étapes : collecte de la canne à sucre, lavage, broyage, presse, filtration, fermentation, distillation et ajustement du titrage du rhum, brassage, mise en bouteilles ou vieillissement du rhum dans des vieux tonneaux de chêne. 65% environ des rhums produits par les distilleries sont consommés sur place. Bien que le nombre de distilleries soit passé de 55 à 9 en 50 ans, l’industrie du rhum est toujours aussi florissante.

Le rôle du rhum dans la vie sociale et le tourisme

Le rhum est une boisson omniprésente dans la vie sociale des Guadeloupéens. Il est proposé dans les comptoirs d’épiceries et les bars. Il réchauffe les discussions entre amis, anime les fêtes, accompagne les coutumes et us de la région. Le rhum est également associé à d’autres plantes et breuvages pour ses vertus curatives. Il est consommé sec ou ti-sec avec un verre d’eau, ou ti-punch avec du sirop, du sucre ou du citron. Il est mélangé à des fruits pour donner du punch ou coupé avec du jus de fruit et d’autres alcools pour former des cocktails.

Les distilleries sont des lieux touristiques à visiter. Certains moulins et habitations ont été restaurés afin de permettre aux visiteurs de replonger dans le passé colonial de l’île. Les distilleries vous proposent une visite guidée à travers les différentes étapes de la fabrication du rhum et retracent l’historique de l’industrie du rhum en Guadeloupe. Les touristes qui visitent cette région entre le mois de janvier et juillet, période de récolte de la canne à sucre, auront l’occasion d’assister aux scènes de cannes transportées sur des charrettes tirées par des bœufs.

Autres articles à lire

  • La Fête du crabe : l’édition 2015

    La Fête du crabe en est à sa 23e édition. Elle se déroule du 30 mars au 05 avril 2015. Le crabe est à l’honneur à Morne-à-l’Eau, la ville qui accueille l’événement, mais cette festivité est aussi l’occasion de découvrir d’autres aspects de la culture caribéenne, comme ses danses et musiques typiques ainsi que ses plats traditionnels.

  • Le Festival "Terre de Blues" à Marie-Galante du 17 au 20 mai 2013

    Quatre jours de fête sont annoncés à Marie-Galante pour le week-end de la Pentecôte. Zoom sur des festivités devenues une tradition.

  • Le musée La Bitasyon - Costumes et traditions en Guadeloupe

    Le musée La Bitasyon-Costumes et traditions a ouvert ses portes le 25 octobre 2008, grâce à l’initiative de Camélia Bausivoir-Garcia et Claude Bausivoir après plusieurs années de recherches sur la culture de la Guadeloupe.

  • Poème pour la Saint Valentin, la fête des amoureux

    Un très joli poème reçu aujourd’hui par Raymond Procès, sociétaire de la Société des Poètes Français. De la part des amoureux : Merci !

  • Musique et danses créoles en Guadeloupe

    La danse et la musique font partie intégrante de la vie quotidienne en Guadeloupe. Dans la rue ou sur la plage sans exception d’âge, laissez-vous entrainer par ces rythmes créoles.

Haut de page