Le féroce d’avocat : suivez la recette

Le féroce d’avocat est la version antillaise du guacamole. Servi surtout en apéritif, on le retrouve souvent sur les tables créoles. Il se consomme en entrée ou en accompagnement de biscuits apéritifs. On peut aussi l’apprécier comme plat ou en verrine.

Pourquoi « féroce » ?

Cette entrée classique de la cuisine antillaise est conçue à base de morue séchée, de manioc et d’avocat. Son nom « Féroce » vient de la force du piment utilisé pour relever la recette. En effet, selon l’échelle de Scoville qui permet d’évaluer la force d’un piment, le Habanero qui compose le féroce d’avocat fait partie des piments brûlants. L’avocat est alors un ingrédient pour l’adoucir puisqu’il est bien connu qu’un produit gras peut soulager l’intensité d’un piment. On a donc moins de risque de se brûler la langue.

La recette du féroce d’avocat

Voici une petite recette pour 6 personnes pour préparer un féroce d’avocat vite fait et succulent. Vous n’aurez besoin que d’un quart d’heure pour la préparation, et une dizaine de minutes de cuisson. Prévoyez également un temps de repos d’une heure.

Les ingrédients nécessaires :

• 200 g de morue séchée dessalée
• 1 avocat de 500 g ou 2 avocats bien mûrs
• 250 g de farine de manioc
• 3 cives (des oignons du pays)
• 2 habanero (piment antillais)
• 3 gousses d’ail pressées
• ½ bouquet de persil
• 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
• Jus de citron vert, poivre, sel

Porter la morue couverte d’eau à ébullition dans une casserole. Aux premiers bouillons, retirer et égoutter immédiatement la morue.

Prélever la chair d’avocat et la découper en gros morceaux. Pour qu’elle ne noircisse pas, il faut l’arroser avec le jus de citron vert.

Hacher ensuite le persil très finement. Puis mélanger dans le bon d’un mixeur le persil, la chair d’avocat, la morue, un bout du piment et les cives. Mixer le tout. Y ajouter la farine de manioc et l’huile tout en mixant jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Saler et poivrer avant de faire reposer au réfrigérateur durant une heure. Cette recette est à servir bien fraîche.

Autres articles à lire

  • Recette de Fricassée de ouassous à la créole

    Voici la recette d’un plat créole succulent à préparer avec des ingrédients typique de la Guadeloupe. La fricassée de ouassous à la créole affolera les papilles avec ses condiments et ses épices.

  • Recette antillaise : le Souskaï de mangue et le féroce d’avocat

    Le tourisme gastronomique est un thème excellent lorsque votre pays de destination est la Guadeloupe. Découvrez le Souskaï, une recette antillaise à même de ravir vos convives durant un apéro en été.

  • Des plats créoles à concocter pour les fêtes

    La cuisine créole présente une importante variété de plats. Des boulettes de farine accompagnées d’écrevisses que l’on appelle Dombrés, au Matété de crabe et au crabe farci, sans oublier le Macadam ou le colombo, les plats typiquement créoles offrent un délicieux mélange de saveur et d’épices à apprécier en famille et avec les amis pendant les fêtes.

  • Le Matété de crabes : un plat très apprécié en Guadeloupe

    En plus de représenter une destination touristique paradisiaque, la Guadeloupe se montre également une référence en matière de gastronomie. Découvrez le Matété de crabes, une recette à déguster lors de votre séjour gastronomique en Guadeloupe.

  • La chiquetaille de morue et sa sauce chien, une spécialité guadeloupéenne

    Parmi les trésors de la gastronomie guadeloupéenne, on retrouve la chiquetaille de morue. Agrémentée de sa sauce chien, c’est un vrai régal pour les papilles. Découvrez la liste des ingrédients nécessaires ainsi que la recette en détail.

Haut de page