Klodi Cancelier, un peintre guadeloupéen de renom

En plus d’être une région touristique, la Guadeloupe est également un archipel aux richesses artistiques impressionnantes. Personnage phare du secteur culturel, Klodi Cancelier narre l’histoire du peuple guadeloupéen à travers ses œuvres d’art.

Klodi Cancelier : quand l’Afrique rencontre les Caraïbes

Peintre guadeloupéen de renom, Klodi Cancelier occupe une place de choix dans le cœur des Antillais amateurs d’art. Cette préférence découle essentiellement de la capacité de l’auteur à valoriser l’histoire et la culture guadeloupéenne à travers ses œuvres. En plus du succès artistique qu’il rencontre auprès de la population des Caraïbes, la célébrité de ce peintre dans le monde n’a rien à envier à celle d’autres artistes guadeloupéens talentueux comme Guillaume Guillon Lethière ou encore de Michel Rovelas.

L’originalité de Klodi Cancelier réside dans son habitude d’instaurer un référent culturel dans ses œuvres. Enthousiaste à l’idée de renouer avec ses racines africaines, le peintre marie avec dextérité les cultures caribéenne et africaine à travers ses réalisations. Mythes et légendes, Klodi Cancelier clarifie les richesses culturelles africaines et caribéennes, notamment à travers sa collection « Échos de nos Mémoires », parue en 1996. Le peintre valorise l’impressionnisme dans la plupart de ses œuvres d’art.

Klodi Cancelier : les œuvres du peintre

Klodi Cancelier utilise des matériaux classiques tels que la toile et la peinture acrylique pour la réalisation de ses peintures. Partisan du courant impressionniste, il met en évidence la culture africaine et guadeloupéenne, conformément à leur véritable visage à travers des réalisations authentiques. Parmi ses tableaux, figure le tableau « Quintessence », présentant des visages africains ou encore le tableau « Totem Bleu », évoquant l’importance de la religion chez les peuples antillais et africains.

Depuis 1981, Klodi Cancelier a eu la chance d’exposer ses œuvres aux quatre coins du monde. Guadeloupe, Martinique, France, Canada, les amateurs d’art de ces pays ont déjà pu apprécier le talent de ce peintre guadeloupéen. Klodi Cancelier est le créateur de l’association « KOUKARA Koulè Karayib », qui a pour mission de promouvoir activement les arts plastiques guadeloupéens dans le monde. L’association défend aussi l’existence d’une esthétique contemporaine propre aux Antillais.

Autres articles à lire

  • La Saintoise moderne ou traditionnelle

    La Saintoise, importée par des marins bretons, émigrés aux Saintes, a joué un rôle important dans l’archipel de la Guadeloupe de par son insularité. Il serait ainsi intéressant de voir les différents aspects suivis par ce moyen de transport depuis son introduction dans cette région jusqu’à son aspect actuel.

  • Les expositions à ne pas manquer en octobre 2013 en Guadeloupe

    Le mois d’octobre s’annonce particulièrement riche en évènements en Guadeloupe. Des manifestations seront organisées un peu partout dans l’archipel. Amateurs de peinture, de photographie, de graffitis… Chacun pourra se délecter d’une exposition qui mettra en avant le savoir-faire d’artistes au talent exceptionnel.

  • Alfredus, un artiste contemporain

    La culture guadeloupéenne est riche et variée. Dans le domaine de la peinture artistique, le talent d’Alfredus, un jeune français d’à peine 29 ans, est à découvrir absolument. Il a pratiquement vécu toute sa vie en Guadeloupe où il a réalisé ses premières œuvres. Des graffs aux tableaux, du monde sous-marin aux portraits, en plus de dix ans de carrière, il a su garder un principe dans sa façon de peindre : l’universalité.

  • Noël en Guadeloupe : une fête de traditions

    Au-delà du décor chaleureux agrémenté de bananiers et cocotiers et entouré de la beauté des plages, la période de Noël en Guadeloupe est un moment où les traditions ressurgissent et au cours de laquelle les liens se resserrent.

  • La Fête du crabe : l’édition 2015

    La Fête du crabe en est à sa 23e édition. Elle se déroule du 30 mars au 05 avril 2015. Le crabe est à l’honneur à Morne-à-l’Eau, la ville qui accueille l’événement, mais cette festivité est aussi l’occasion de découvrir d’autres aspects de la culture caribéenne, comme ses danses et musiques typiques ainsi que ses plats traditionnels.

Haut de page