Peut-on manger sans crainte la peau des fruits et des légumes ?

Manger ou ne pas manger la peau des fruits et des légumes est une question que bon nombre d’entre nous se posent. Si les vertus de leur chair sont connues, celles de leur peau le sont un peu moins. Faisons le point sur la question.

Peler ou non les fruits et légumes ?

Les fruits et les légumes sont bénéfiques pour la santé et l’on ne cesse de nous dire d’en manger au moins 5 par jour.

Le premier geste que l’on a l’habitude de faire lorsqu’on en consomme est d’éplucher. La peau contient des minéraux, des vitamines, des polyphénols et des fibres indispensables à l’organisme. Quand la peau est enlevée, ces nutriments suivent et font perdre une grande partie de ses valeurs nutritives au fruit ou au légume. Il faut cependant rappeler que certains aliments ne sont mieux assimilés qu’une fois épluchés. Les courges potagères cultivées à côté des courges d’ornement en prennent l’amertume provoquée par la cucurbitacine. Elles deviennent alors toxiques.

Les vertus de la pelure

En règle générale, il est conseillé de manger les fruits avec leur peau et leurs pépins. Les fibres qu’ils contiennent faciliteront le transit intestinal. C’est aussi valable pour les légumes. Par exemple, la pelure d’aubergine contient un pigment ayant une forte teneur en nasunine. Celui-ci possède des propriétés antioxydantes et protège de certaines maladies cardiovasculaires.

Les produits toxiques

La crainte des consommateurs concernant la pelure est toutefois justifiée. En effet, l’utilisation intensive de pesticides de synthèse dans l’agriculture intensive laisse des résidus toxiques sur la peau des fruits et légumes, et dans la couche interne. Si le choix est de ne pas retirer la peau, il est préférable de consommer des produits frais et bio, plus sains et bénéfiques.

Et si l’on souhaite tout de même conserver la peau des fruits et légumes ?
Les risques se rapportant à la consommation de la peau des fruits et des légumes sont réduits par un maximum d’hygiène. Ces aliments seront méticuleusement lavés à l’aide d’une brosse. Celle-ci délogera les saletés incrustées dans les crevasses tout en retirant toute trace de produits chimiques. Les aliments ainsi nettoyés pourront être ingérés sans risques majeurs. Il est également préférable de faire ses courses chez des producteurs locaux que l’on connaît bien.

Autres articles à lire

  • Recettes du boudin créole et des accras de morue

    Si vous souhaitez épater vos amis ou votre famille lors d’un dîner tout en couleur et chaleureux, nous vous proposons ici plusieurs entrées d’origine Créole et délicieuses à souhait : recettes du boudin antillais pimenté et des accras de morue.

  • Recette du boudin antillais : les épices à l’honneur !

    La gastronomie guadeloupéenne regorge de mille et une recettes, toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Voici encore une recette plutôt commune, mais préparée à la manière antillais : le boudin créole.

  • Recette moelleux poire chocolat gingembre muscade

    Une recette facile, rapide et délicieuse, le moelleux poire chocolat saura régaler les plus gourmands.

  • Recettes antillaises de poisson ! Le blaff et le pain de poisson

    Parce qu’il est excellent pour la santé et que nous n’avons pas forcément l’habitude d’en manger, nous vous proposons aujourd’hui des recettes de cuisine à base de poissons. Pas n’importe lesquelles mais des recettes venues tout droit des Antilles, pour notre plus grand plaisir.

    Découvrez de nouvelles saveurs et faîtes partager ces instants culinaires à vos amis et à votre famille.

  • Recette du boudin créole pimenté

    Le boudin antillais est tout à fait délicieux à l’apéritif ou en entrée. Un mets très appréciés de tous. Voici la recette pour réussir de délicieux boudins créoles bien relevés.

Haut de page