Musique et danses créoles en Guadeloupe

La danse et la musique font partie intégrante de la vie quotidienne en Guadeloupe. Dans la rue ou sur la plage sans exception d’âge, laissez-vous entrainer par ces rythmes créoles.

Guadeloupe : la musique d’ailleurs

La musique traditionnelle de Guadeloupe par excellence est le Gwo Ka. Elle trouve ses racines dans la musique africaine en utilisant tambours, tam-tam et percussions. Elle est apparue pour la première fois en Guadeloupe chez les esclaves qui travaillaient dans les champs. Elle leur servait de moyen de communication par lequel ils célébraient toutes sortes d’évènements : naissance, mariage, veillées mortuaires pour lesquels elle est accompagnée des rythmes vocaux comme le boulagel, banjogita ou sonora-waka mais également pour manifester certaines révoltes dans le travail, etc.

Il existe d’autres genres musicaux en Guadeloupe. Entre autres, le Lewoz qui est une sorte de musique incantatrice ; le Grage qui accompagne les productions agricoles ; le Roulé qui sert plutôt à charmer les Blancs ; quant au Mindé, on l’entend souvent lors des carnavals et fêtes collectives. D’autres rythmes qui viennent des îles voisines y font aussi fureur comme le Kadans qui vient d’Haïti mais qui a été par la suite adapté à la mode guadeloupéenne. Plus modernes encore car récemment introduits sur l’île, vous avez le ragga et le dancehall originaires de la Jamaïque mais très populaires chez les jeunes de Guadeloupe.

Guadeloupe : de la tradition à la danse

La danse et la musique sont inséparables dans la culture guadeloupéenne. D’ailleurs chaque genre musical correspond à une danse spécifique. Les plus anciennes sont celles d’origine africaine. Le Gwo Ka comme le genre musical du même nom est une sorte de danse rituelle. Le Lewoz mime plutôt les attaques dans les champs sous le rythme d’une incantation tandis que le Roulé est une sorte de valse créole. Pour les danses liées au travail, il y a le Graj pour la récolte du manioc et le Padjanbel pour la coupe de la canne à sucre. D’autres sont liées à une célébration spécifique comme le Bamboula pour la fête du Dimanche ou le Mendé pour le carnaval.

Des danses plus modernes deviennent également aujourd’hui symbole d’exotisme en Guadeloupe. Le Zouk qui se danse sous le rythme musical du Zouk Love devient emblématique des Caraïbes tout entières. Il se danse collé serré avec le partenaire. Il y a aussi la Biguine, une danse beaucoup plus active à tel point qu’elle est devenue un sport national. Des variétés de danses héritées des colons au rythme très prononcé s’y trouvent aussi, de la valse à la polka en passant par la mazurka, une danse de salon de style folk et le menuet, une sorte de danse à trois temps très prisée chez les Blancs de l’île.

Autres articles à lire

  • Le Tour cycliste international de Guadeloupe 2014

    Du 1er au 10 août prochains, Pointe-à-Pitre devient le rendez-vous des cyclistes pour la 64e édition du Tour cycliste international de Guadeloupe. L’intégration du « mur de Saint-Claude » constitue une des nouveautés de cette édition.

  • Le zouk guadeloupéen au féminin - Zouk Machine

    Groupe féminin de zouk originaire de la Guadeloupe, Zouk Machine impressionne tant par sa musique entraînante que par le charme de ses chanteuses. Appréciez la culture guadeloupéenne via les nombreuses chansons de ce groupe conservant sa célébrité même en ce troisième millénaire.

  • Sortie culturelle : les musées en Guadeloupe

    La Guadeloupe est un archipel marqué par l’histoire. Par conséquent, plusieurs musées s’y consacrent. Ainsi, de l’esclavage aux coquillages, en passant par le café, ces thèmes témoignant du passé, mais aussi du présent guadeloupéen. Les musées locaux vous aideront à comprendre tout ce qui fait la particularité de ce petit paradis baignant dans la mer des Caraïbes.

  • Le Festival International du Zouk 2010 en Guadeloupe

    Du 25 juillet au 1er août 2010, zoukez avec la Guadeloupe et le Festival International du Zouk (FIZ). De nombreux artistes de l’île seront présents pour honorer la musique et valoriser cette culture musicale en créant un espace d’expression.

  • Le charme guadeloupéen à travers le zouk

    Né aux Antilles, le zouk est un style de musique accompagné d’une danse corporelle expressive et sensuelle. Plusieurs artistes guadeloupéens se sont tournés vers ce style qui représente d’une certaine manière l’état d’esprit de ce territoire d’outre-mer situé dans la mer des Caraïbes. Ainsi, l’ambiance chaleureuse, la douceur et la sensualité, le bien-être et la détente, sont des qualificatifs de la Guadeloupe, dont le charme tropical se retrouve notamment à travers le zouk, dont la majorité des textes parle d’amour.

Haut de page