Le musée La Bitasyon - Costumes et traditions en Guadeloupe

Le musée La Bitasyon-Costumes et traditions a ouvert ses portes le 25 octobre 2008, grâce à l’initiative de Camélia Bausivoir-Garcia et Claude Bausivoir après plusieurs années de recherches sur la culture de la Guadeloupe.

Le Musée La Bitasyon- Costumes et traditions, le trésor des habits

Les costumes et les modes vestimentaires font aussi partie intégrante de la culture, sachant qu’ils représentent une époque bien définie. Se trouvant à 15 minutes de Pointe-à-Pitre, à l’endroit appelé Périnette dans la commune de Gosier, le musée " La Bytasyon" figure parmi les différents sites touristiques à visiter en Guadeloupe. On y trouve 5 espaces qui représentent les scènes de vie de la population de la Guadeloupe de l’Antiquité jusqu’au 20ème siècle. Ce voyage vous emmène à la découverte des traditions de l’archipel et les différents événements qui se sont déroulés en Guadeloupe.

Claude Bausivoir lui même vous guide à travers ces espaces pour donner les explications détaillées sur les évènements historiques de l’île. Découvrez sans tarder la première galerie baptisée Galerie royale. Vous y trouverez des costumes, des tenues et des habits des rois et reines du temps de l’antiquité et d’autres époques historiques. Si vous aimez l’histoire et la mode, vous y trouverez les tenues les plus somptueuses et les plus extravagantes venant de plusieurs régions du monde entier. C’est intéressant de voir l’évolution de la mode vestimentaire.

Tout est à voir au musée La Bitasyon-Costumes et traditions

La salle I raconte l’histoire de l’île, à commencer par les Amérindiens, en passant par Christophe Colomb, le grand homme qui a découvert la Guadeloupe et la société de plantation qui y fut construite. La salle II, elle, traite divers sujets toujours liés à la couture, aux coutumes et aux costumes, on y découvre par exemple la broderie et la dentelle. On y expose aussi la salle d’école et les jeux des enfants dans le temps, mais surtout le mode vestimentaire des différentes ethnies de la population de la Guadeloupe. Vous y trouverez alors les costumes traditionnels qui sont, aujourd’hui encore portées par certains guadeloupéens.

L’espace « Ti kaz an mwen », qui signifie ma petite case, nous dévoile l’environnement de la case d’Olympe, personnalité très célèbre dans l’histoire de la Guadeloupe. Vous découvrirez la décoration intérieure et extérieure de sa case, ses activités, mais surtout, son jardin ponctué de plantes médicinales. Enfin, l’espace audio-visuel du musée traite, à l’aide des nouvelles technologies, notamment à travers un diaporama, le thème de l’habillement en général. Le musée est ouvert tous les jours et le prix d’entrée est de 8 euros. La visite dure à peu près une heure et demi.

Autres articles à lire

  • Michel Rovelas : un sculpteur guadeloupéen de renom

    Michel Rovelas est un artiste plasticien qui partage au monde entier la richesse de son héritage guadeloupéen. Il s’enrichit de nombreuses techniques et influences qui en font un sculpteur et un peintre prolifique et très apprécié.

  • Superstition et croyance au surnaturel en Guadeloupe

    Comme dans beaucoup de pays, l’établissement de la religion chrétienne, le modernisme ambiant ou le progrès de la technologie de pointe dans plusieurs domaines ont peu d’influence sur la disparition de la superstition ou les croyances aux surnaturels qui s’y enracinent davantage au fur et à mesure que le temps avance.

  • Les traditions de Noël en Guadeloupe

    À partir du mois d’octobre, les Guadeloupéens s’activent pour la préparation des fêtes de Noël. Dans l’archipel, les traditions de Noël ont su résister au temps moderne.

  • Combats de coqs aux Antilles

    Tradition ou barbarie, les combats de coqs ont suscité divers commentaires aux Antilles. Au point que certaines îles ont abandonné ces pratiques tandis que d’autres les gardent avec fierté comme une tradition.

  • Ernest Pépin, un grand homme et figure emblématique de la Guadeloupe

    Poète, écrivain, conférencier, critique, consultant, Ernest Pépin est un homme de lettres complet. Sans vraiment le vouloir, il devient le porte-parole de la population guadeloupéenne à travers ses œuvres et ses romans qui décrivent extraordinairement la réalité. Découvrez les talents de cet homme qui œuvre pour le développement de sa région d’origine, en dénonçant avec subtilité l’autre face d’une merveilleuse Guadeloupe.

Haut de page