Les îlets de Petite Terre en Guadeloupe

Chers amoureux de la nature, vous serez enchanté de découvrir les îlets de Petite Terre en Guadeloupe. Cet endroit représente un ensemble écologique hors du commun, attirant un nombre sans cesse croissant de visiteurs.

Les îlets de Petite Terre, des habitats naturels préservés

La Guadeloupe est réputée pour la richesse de sa biodiversité. La réserve naturelle des îlets de Petite Terre en est un exemple frappant. Cet endroit recèle en effet d’inestimables trésors de la nature. Il abrite de nombreuses espèces terrestres et marines, dont certaines sont endémiques à l’archipel. Sa préservation constitue un enjeu très important pour la Guadeloupe. Lors de votre visite, vous pourrez constater le parfait état de conservation des habitats de l’avifaune et de la faune qui y évoluent.

Les familles autochtones ont l’habitude de venir se détendre aux îlets de Petite Terre. Les touristes veulent découvrir les espèces animales et végétales qu’ils ne retrouveront nulle part ailleurs. Ce site détient toute son importance sur le plan écologique. Il abrite l’une des plus grandes colonies d’Iguanes des Petites Antilles, une espèce particulièrement protégée. Vous pourrez également y trouver l’Anolis et de nombreuses variétés de crustacés terrestres, comme le Bernard-l’ermite, un curieux petit animal qui se cache dans des coquilles de burgo pour se prémunir des prédateurs.

Des conditions idéales pour la faune et la flore

La Guadeloupe détient une faune marine exceptionnelle, dont les tortues marines. La plupart d’entre elles ont choisi les îlets de Petite Terre pour pondre. Certains opérateurs organisent des randonnées nocturnes qui permettent aux visiteurs de passage d’observer de près ces tortues. En ce qui concerne l’avifaune, la réserve représente un endroit privilégié pour des milliers d’oiseaux qui y ont trouvé refuge. Les zones rocheuses, les lagunes et les plages forment un habitat naturel pour ces oiseaux.

Si vous passionné par la flore, vous serez comblé par l’exploration de cette réserve naturelle. Les conditions particulières qui règnent sur ces îlets favorisent le développement de la végétation. Dans les zones sablonneuses, vous découvrirez le Mangle gris, le raisinier, le pourpier bord de mer, le romarin noir et le mancenillier. Dans les endroits calcaires, vous trouverez le mapou gris, le poirier pays ainsi que le gaïac, une espèce très rare qui fait l’objet d’une protection particulière. Il s’agit d’un petit arbre qui se singularise par la très forte densité de son bois.

Autres articles à lire

  • Le point de vue de Belvedère en Guadeloupe

    La Guadeloupe dispose de nombreux endroits où les visiteurs peuvent jouir d’un panorama exceptionnel sur la mer des Caraïbes et sur les îles qui forment l’archipel. Du point de vue de Belvedère , vous pourrez admirer la beauté de l’ensemble de la Basse-Terre et de Grande-Anse.

  • Organiser son voyage en Guadeloupe

    Un voyage en Guadeloupe est l’occasion de s’immerger dans la culture créole et découvrir une multitude de paysages uniques. Afin de profiter pleinement de son séjour en Guadeloupe, voici quelques informations pratiques.

  • Le tourisme vert avec le molokini dans la Baie des Saintes.

    Découvrir les fonds marins sans se mouiller, est-ce possible ? La réponse est oui ! Grâce au club de kayak Clear Blue Caraïbes, en Guadeloupe. Grâce au molokini biplace mis à votre disposition, vous découvrirez la faune et la flore sous-marine de la baie des Saintes de façon très écologique.

  • Comment choisir une compagnie aérienne à bas prix ?

    Depuis leur émergence, bon nombre de compagnies aériennes à bas prix (encore appelées compagnies low cost) dont il est possible de faire la comparaison sur des sites de référence en ligne, sont véritablement devenues des compagnies plébiscitées par les voyageurs à petit budget.

  • Le moulin de Bézard à Marie-Galante

    Au cours de votre prochain voyage en Guadeloupe, ne manquez pas de visiter le moulin de Bézard à Marie-Galante. Cet endroit est particulièrement intéressant puisqu’il s’agit du premier moulin à vent ayant été construit dans les Antilles françaises.

Haut de page