Hip Hop Sessions, un événement annuel consacré à la danse urbaine

La Guadeloupe ne s‘anime pas uniquement au rythme du gwoka et autres musiques traditionnelles antillaise. La culture insulaire de cette région tropicale de la France a su s’enrichir des différentes influences modernes. Pour preuve, la Guadeloupe accueille chaque année l’événement Hip Hop Sessions qui se déroule à Pointe-à-Pitre.

Hip Hop Sessions, un événement culturel majeur tous les mois de juillet

Depuis sa création en 2005, Hip Hop Sessions a pris de l’ampleur. Se déroulant chaque année au début du mois de juillet, cette manifestation consacrée à la culture urbaine attire désormais des artistes venus de plusieurs pays, dont notamment la France, les États-Unis ainsi que des nations sud-américaines. En dehors de la danse qui est généralement programmée dans ce genre d’événement, les passionnés peuvent également assister à des représentations de deejaying et des expositions de graffitis. Pourl’année 2012, les Palais des Sports du Gosier a accueilli DJ Nelson, champion du monde DMC, ainsi qu’ONYX, un groupe américain.

Une programmation variée

En dehors des principaux spectacles qui mettent en vedette des artistes internationaux et régionaux, Hip Hop Sessions est également une opportunité pour les Guadeloupéens et les touristes passionnés de hip-hop d’échanger et d’apprendre. Plusieurs ateliers et master classes sont en effet au programme de l’événement. Les grands artistes invités, DJ, chanteurs, danseurs… partagent avec plaisir leurs expériences et leurs connaissances pour contribuer au rayonnement de la culture hip-hop au cœur de la belle île.

Hip Hop Sessions, des concours et des battles

Pour permettre à la jeunesse guadeloupéenne de dévoiler ses meilleurs talents, des battles sont organisés durant le Hip Hop Sessions. À l’issue des affrontements entre les groupes, les plus talentueux peuvent participer aux crews qui voient s’affronter des teams internationaux. Dans différents endroits de Pointe-à-Pitre, des animations freestyle constituent des regroupements improvisés, pour le plus grand bonheur de la population. Les meilleurs taggeurs peuvent par ailleurs démontrer leur talent lors des concours de graffiti. Au cours des années, de véritables œuvres d’art ont vu le jour. Si vous êtes passionné de hip-hop et que vous projetez de partir en vacances en Guadeloupe, renseignez-vous sur la date de Hip Hop Sessions avant d’effectuer votre réservation.

Autres articles à lire

  • Changer de vie et partir vivre en Guadeloupe : ce qu’il faut savoir

    Envie de fuir le climat de sa région, affectation professionnelle, besoin d’un cadre chaleureux ou encore aspiration à une retraite au soleil, les raisons sont innombrables pour venir vivre en Guadeloupe. Si l’idée est séduisante, il faut prendre en compte plusieurs facteurs.

  • Le carnaval en Guadeloupe : Vaval !

    Le carnaval en Guadeloupe : vaval !La Guadeloupe est l’un des rares pays qui a su donner au carnaval une ambiance de fête et un aspect satirique à l’égard des colonisateurs. Depuis des groupes carnavalesques ont vu le jour dans ce pays.

  • Musée Edgard Clerc : découverte du passé de la Guadeloupe

    Découvrez le travail d’un passionné de l’archéologie précolombienne et les vestiges du passé laissés par les Indiens qui avaient autrefois peuplé la Guadeloupe.

  • La musique aux Antilles : sa place dans les îles des Caraïbes

    La musique tient une place non négligeable dans la société antillaise. Des rythmes et styles de musique ont pris naissance dans cette partie du monde et la fête de la musique y est célébrée chaque 21 juin de l’année.

  • Teddy Riner, le champion originaire des Abymes

    Du haut de ses 2,04 m, Teddy Riner est l’un des judokas français les plus talentueux. De nombreux médias s’accordent d’ailleurs à dire qu’il est le successeur de David Douillet, une légende du sport français. Avec cinq titres de champion du monde, Teddy conquiert également l’or des les Jeux olympiques de Londres 2012. Portrait d’un immense combattant.

Haut de page