La fête des cuisinières en Guadeloupe

Si vous envisagez un voyage en Guadeloupe au mois d’août, vous aurez l’opportunité d’assister à un évènement unique au monde : la fête des cuisinières.

Plongez dans un univers irréel

Célébrée depuis 95 années consécutives, la fête des cuisinières intègre le patrimoine culturel de la Guadeloupe. Elle favorise la rencontre entre les peuples, puisqu’elle attire aussi bien les autochtones que les touristes venus de tous les horizons. Tout ce monde est alors plongé dans un univers irréel où règnent la gastronomie créole authentique et les sons mélodieux d’une musique entraînante.

La fête des cuisinières est l’occasion rêvée pour vous imprégner entièrement de la tradition guadeloupéenne. Les festivités commencent en milieu de matinée par une messe à la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre durant laquelle le prêtre bénit les plats qui ont été amoureusement concoctés par chaque participante. S’ensuit une procession des cuisinières qui défilent fièrement, habillées de leurs plus beaux atours traditionnels. Vous serez émerveillés par le chatoiement des couleurs des robes en madras et des coiffes créoles soigneusement nouées.

La fête des cuisinières en Guadeloupe, un spectacle haut en couleur

Durant le défilé, vous serez bercés par les sons de la musique locale. Vous admirerez l’évolution des participantes qui dansent tout au long de la procession alors qu’elles sont chargées des plats préparés à l’occasion de cette fête annuelle et d’ustensiles de cuisine. D’autres portent des paniers remplis de fleurs, de fruits et de légumes locaux. Un spectacle unique, haut en couleur, que vous garderez longtemps en mémoire !

Le défilé, conduit par les doyennes, mène vers le lieu du banquet où les cuisinières et les spectateurs se côtoient allègrement. C’est non seulement l’occasion de goûter à la gastronomie locale, mais aussi de s’initier aux danses traditionnelles de la Guadeloupe, telle que le gwo ka, la biguine et la mazurka. Vous apprécierez les plats de crabes farcis, de boudins à la créole, de buissons d’écrevisses et d’acras qui ont été préparés dans les règles de l’art, selon des recettes authentiques, jalousement gardées par les Guadeloupéennes. Et pour clore en beauté l’évènement, vous danserez jusqu’à l’aube durant le bal des cuisinières.

Autres articles à lire

  • La Saintoise moderne ou traditionnelle

    La Saintoise, importée par des marins bretons, émigrés aux Saintes, a joué un rôle important dans l’archipel de la Guadeloupe de par son insularité. Il serait ainsi intéressant de voir les différents aspects suivis par ce moyen de transport depuis son introduction dans cette région jusqu’à son aspect actuel.

  • La Guadeloupe en musique - le festival Ilo Jazz

    Connue depuis toujours pour ses merveilleuses plages, ses repas succulents et sa nature luxuriante, la Guadeloupe possède aussi une culture riche en matière musicale. Traditionnelle ou récente, chant ou danse, c’est une facette de ce pays qu’il ne faut pas manquer.

  • Les radios en Guadeloupe

    La dynamique culture guadeloupéenne a permis l’émergence de plusieurs stations, dont chacun a sa particularité. Découvrez à travers cet article les différentes chaines radiophoniques de cette île paradisiaque.

    Copyright radio-track.com

  • La distillerie Bielle à Marie-Galante

    La Guadeloupe est réputée pour la qualité du rhum produit dans ses différentes distilleries. Certains amateurs de cette boisson forte affirment que la plupart des meilleurs rhums de l’archipel sont issus des usines de Marie-Galante, dont la distillerie Bielle.

  • Le punch du Verger de Sainte-Anne, un délicieux cocktail

    La Guadeloupe est réputée pour la saveur inégalée des différentes boissons composées à base de rhum. Le punch du Verger de Sainte-Anne détient sa particularité. Il s’agit d’un délicieux cocktail qu’il faudra absolument déguster lors de votre prochain séjour dans l’archipel.

Haut de page