Nos conseils pour bien entretenir vos rosiers

Découvrez comment entretenir vos rosiers pour qu’ils restent resplendissants et colorés.

Choisissez les variétés qui résistent aux conditions climatiques locales

Parmi toutes les variétés de rosiers, certaines résistent mieux au climat de la Guadeloupe. C’est le cas des rosiers anciens, tels que le rosier de Bourbon. Cette plante était autrefois utilisée pour clôturer les jardins et les champs. Elle se reconnaît à ses grandes fleurs qui peuvent être doubles, demi-doubles, aplaties ou en coupe. Le mois de juin est généralement la période de floraison.
Le rosier de Damas est également adapté au climat local. Ses fleurs sont souvent de couleur claire et se présentent en petits bouquets. Très parfumée, cette plante est utilisée pour extraire l’essence de parfum de rose.

Préparez et entretenez convenablement le terrain

Les rosiers ne peuvent supporter qu’un certain niveau d’acidité du sol. Pour ne pas excéder ce niveau, éviter la bagasse (résidu de canne à sucre) et les écorces de pin pour pailler. Les apports en engrais sont par contre indispensables. Au moment où vous effectuez cet apport (à réaliser une fois par an), profitez-en pour biner le sol.
Le choix de l’engrais est essentiel. Privilégiez celui qui contient, en proportions égales, de l’azote, du phosphore et de la potasse. Cet équilibre est vital pour votre plante : une quantité d’azote trop importante attire les pucerons. Et surtout, veillez à retirer périodiquement les mauvaises herbes.

L’astuce pour donner plus de couleurs aux roses et pour mieux les nourrir consiste à enterrer au pied du rosier une ou deux peaux de banane, à couper en morceaux, car elles contiennent du fer, du potassium et du magnésium.

N’oubliez pas de prendre soin des feuilles

Lorsque vous arrosez vos rosiers, évitez de projeter l’eau directement sur les feuilles. L’humidité qui en découlerait, avec l’action de la chaleur, entraîne un développement important des champignons et favorise l’apparition de la maladie des taches noires. Ôtez les fleurs fanées dès qu’elles apparaissent. Afin de réduire l’accumulation des branches et pour favoriser la floraison, une taille régulière est importante. Pour booster cette floraison, courbez les branches. Ainsi, de nouvelles pousses verticales apparaîtront plus rapidement et les branches se couvriront de boutons floraux.

Autres articles à lire

  • Jardiner avec la lune : quel intérêt ?

    Pour qui aime jardiner, avoir des plantes vigoureuses et saines fait partie des principales préoccupations. Suivre le calendrier lunaire est pour beaucoup la meilleure façon d’obtenir de bons résultats. En faire usage présente-t-il réellement un intérêt pour vos cultures ?

  • Comment cultiver la consoude chez soi ?

    La consoude est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. Cette plante de la famille des borraginacées est originaire de l’ouest de l’Asie et de l’Europe, mais elle se cultive très bien sous un climat tropical et dans un milieu humide.

  • Fleurs : 3 espèces d’héliconias que vous pouvez cultiver dans votre jardin

    Les héliconias sont des plantes originaires d’Amérique du Sud et des Caraïbes. C’est donc tout naturellement qu’elles trouveront leur place dans votre jardin. Parmi les centaines de variétés qui existent, il n’est pas toujours facile de faire son choix. Voici trois espèces qui pousseront très bien dans votre espace vert.

  • Des plantes tropicales qui embelliront votre intérieur

    Pour décorer votre intérieur et le rendre plus accueillant, pourquoi ne pas y inviter quelques plantes tropicales ? Voici quelques plantes qui se plaisent très bien sous le climat antillais.

  • Comment entretenir son palmier dans le jardin ?

    Vous avez récemment planté un palmier dans votre jardin ou envisagez d’en cultiver ? Découvrez comment entretenir cette plante qui donne belle touche exotique et qui apprécie particulièrement la température élevée des régions tropicales.

Haut de page