Écosystèmes et milieux naturels en Guadeloupe

La Guadeloupe possède des milieux naturels hors du commun, divisés en trois grandes catégories : les milieux boisés, les milieux ouverts et le milieu aquatique.

Trois sortes de milieux naturels

La richesse de sa faune et de sa flore ainsi que la diversité de ses paysages font tout le charme de la Guadeloupe. Dans les milieux boisés, vous découvrirez simultanément les forêts xérophiles, hygrophiles et mésophiles qui renferment certaines espèces endémiques à l’archipel. Au cours d’une balade en kayak, vous aurez le loisir d’explorer la forêt marécageuse et la mangrove qui abritent une multitude d’espèces d’animaux que vous ne retrouverez nulle part ailleurs. Quant aux milieux ouverts, ils sont consacrés à l’agriculture et à l’urbanisation.

Les forêts humides, hygrophiles et mésophiles recouvrent les collines et les montagnes de la Basse-Terre. Ces types de végétaux ne poussent qu’à partir de 250 m d’altitude dans la région de la Côte-sous-le-vent. Par contre, vous en trouverez parallèlement au niveau de la mer dans la région de la Côte-au-vent. Si vous voulez explorer la forêt sèche, xérophile, rendez-vous à Grande-Terre et dans les îles du sud de l’archipel. Cette partie boisée se caractérise par la raréfaction des espèces endémiques due au défrichement du temps de la colonisation de la Guadeloupe.

Des milieux boisés, ouverts ou aquatiques

Les forêts humides du littoral longent le Grand Cul-de-sac marin. On en retrouve également à Marie-Galante. Elles sont composées par la forêt marécageuse qui est l’une des plus vastes dans cette région du globe et par la mangrove qui constitue un véritable berceau pour la faune aquatique. Les milieux ouverts sont formés par les surfaces anthropisées (façonnées par l’homme), les zones humides en raison de la présence de la mer, incluant les salines, les falaises, les marais et la partie déboisée de la mangrove. Les territoires urbanisés sont aussi classés dans cette catégorie.

Les cours d’eau dont les sources se trouvent dans les montagnes de Basse-Terre, les ravines et les rivières de Grande-Terre ainsi que les zones marines du littoral composent le milieu aquatique de la Guadeloupe. À Grande-Terre, le débit des rivières varie en fonction des saisons. Par contre, dans la région de Basse-Terre, les cours d’eau se muent très souvent en torrents. Le milieu marin de l’archipel renferme trois principaux types d’écosystèmes, à savoir les formations coralliennes, les mangroves et les herbiers de phanérogames.

Autres articles à lire

  • De beaux endroits où admirer les orchidées de la Guadeloupe

    Les orchidées enrichissent la flore guadeloupéenne. Belles, sauvages et séduisantes, ces plantes se laissent aisément découvrir dans quelques parcs de l’archipel. Certaines espèces, endémiques ou en voie de disparition, y sont traitées avec le plus grand soin, mais toujours en respectant leur milieu naturel.

  • Zoom sur le bois d’Inde de Guadeloupe

    Très utilisé dans la gastronomie guadeloupéenne, le bois d’Inde est très apprécié par les amateurs de plats créoles. Les feuilles et les graines du bois d’Inde peuvent être utilisées aussi bien en cuisine que pour ses vertus thérapeutiques. Zoom sur cette épice incontournable de la Guadeloupe.

  • Arbre à pain : l’arbre qui nourrit la Guadeloupe

    Découvrez la Guadeloupe à travers sa flore et découvrez l’arbre à pain, un des arbres dont les fruits sont parmi les plus consommés dans cet archipel des Antilles Françaises.

  • Quelques specimen du Parc aux orchidées en Guadeloupe

    Voici un bref aperçu de quelques orchidées que vous pourriez rencontrer au Parc aux orchidées en Guadeloupe. Certaines de ces espèces sont très difficiles à trouver à l’état sauvage.

  • La flore de la Guadeloupe : gâtée par la nature.

    En raison de sa situation géographique particulière et du climat tropical tempéré dont elle bénéficie, la Guadeloupe possède une flore très riche, où toutes les plantes resplendissent de couleur, le tout dessine un tableau paradisiaque où les fleurs rivalisent de beauté.

Haut de page