Fleurs : 3 espèces d’héliconias que vous pouvez cultiver dans votre jardin

Les héliconias sont des plantes originaires d’Amérique du Sud et des Caraïbes. C’est donc tout naturellement qu’elles trouveront leur place dans votre jardin. Parmi les centaines de variétés qui existent, il n’est pas toujours facile de faire son choix. Voici trois espèces qui pousseront très bien dans votre espace vert.

Le balisier des Caraïbes

Cette variété a pour nom scientifique heliconia caribaea. Elle fleurit tout au long de l’année à condition qu’elle soit plantée dans un sol très légèrement acide, riche et suffisamment drainé. La plante sera placée dans un endroit ensoleillé. Dès lors que les températures sont supérieures à 20°C, c’est la période idéale pour réaliser les semis. Pour ce qui est de l’entretien, le balisier des Caraïbes ne requiert aucune taille. Par contre, il importe de le protéger contre les cochenilles, les araignées rouges et les limaces. Le balisier des Caraïbes se reconnait à sa fleur rouge oranger à la forme aplatie.

La queue de poisson

Cette plante, également connue sous le nom d’héliconia bihai ou balisier bihai, est originaire d’Amérique du Sud. Son inflorescence, un florilège de petites fleurs jaunes ou vertes, dure très longtemps. Cette plante vivace peut atteindre 3 m de hauteur, aussi est-il important d’en tenir compte au moment de les mettre en terre : il faudra prévoir un espacement suffisant. Les fleurs poussent à l’intérieur de larges bractées qui sont portées par une tige florifère. En fonction de la variété dont il est question, les bractées peuvent être vertes, jaunes, rouges ou orange. La tige florifère est souvent plus petite que les autres.

Le bec de perroquet

Cette espèce, l’heliconia psittacorum, est la plus répandue. Dans les années 90, elle a connu son heure de gloire à Tahiti. Il s’agissait même de rivaliser pour produire les fleurs ou les coloris les plus spectaculaires. Généralement, les bractées ont une couleur qui se situe dans la gamme des teintes allant du jaune pâle au rouge foncé. Elles sont en forme de petites bananes et le nom de la plante s’explique par le fait qu’elles se répartissent en trois angles, comme une crête de perroquet.

Autres articles à lire

  • Nos conseils pour jardiner sans utiliser de pesticides

    Jardiner sans pesticides, c’est tout à fait possible. Pour éviter l’utilisation des produits chimiques dangereux pour la santé et l’environnement, voici des solutions naturelles qui vous aideront à prendre soin de votre jardin de façon écologique.

  • Comment cultiver la consoude chez soi ?

    La consoude est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. Cette plante de la famille des borraginacées est originaire de l’ouest de l’Asie et de l’Europe, mais elle se cultive très bien sous un climat tropical et dans un milieu humide.

  • Les insectes utiles au jardin

    Le jardin ne constitue pas uniquement un écrin de verdure pour vos plantes. Il accueille également un écosystème entier et des milliers d’insectes. Sachez que certains d’entre eux peuvent être nuisibles pour vos plantes, tandis que d’autres sont indispensables pour leur survie. Voici une liste non exhaustive des insectes utiles.

  • Pourquoi cultiver soi-même ses propres légumes ?

    Pourquoi ne pas cultiver vous-même vos légumes ? Mettez à profit votre jardin ou même votre balcon pour aménager un espace pouvant accueillir quelques plants de légumes. Cette pratique vous apportera de nombreux bénéfices, monétaires et gustatifs.

  • Le bouturage : ce qu’il faut savoir sur cette technique

    Le bouturage est une technique utilisée pour multiplier les plantes. Il existe différentes méthodes à sélectionner en fonction des espèces concernées. Quelle que soit la technique choisie, des conditions préalables doivent être réunies.

Haut de page