Comment cultiver du citron vert ?

Du citron vert pour parfumer nos pâtisseries, nos desserts ou nos plats salés, on en raffole. Mais au lieu d’en acheter souvent, pourquoi ne pas en cultiver dans votre jardin ? Tous nos conseils pour réussir sa culture.

Recommandations pour la culture du citron vert

Le sol devra répondre à quelques conditions pour que la production de citron vert (également appelé lime du nom de l’arbuste, le limettier) soit optimale. Les sols détrempés et argileux seront délaissés pour un terreau légèrement alcalin. Comme cette plante supporte très mal le froid, il est préférable de le mettre sous serre, en véranda ou dans un bac suffisamment grand pour contenir ses racines. Dans ce dernier cas, il faut ajouter du sable au terreau humifère.

Le limettier a besoin d’un arrosage régulier. Il faut cependant veiller à ne pas laisser d’eau ni dans le cache-pot ni dans la coupelle pour éviter tout risque de pourriture. S’il est placé en intérieur, veillez à mettre l’arbuste dans un espace ensoleillé. Si vous optez pour la culture en semis, il faudra vous armer de patience, car la plante peut ne lever qu’après 5 à 7 ans.

Les conseils pour l’entretien

Les fruits du limettier apparaissent généralement durant les mois de mai, juin, novembre et décembre. Pour favoriser cette production, soignez les feuilles en les brumisant fréquemment. Cette action est particulièrement utile en hiver, car elle permet de contrecarrer les effets nocifs du chauffage sur la plante.

Si vous avez choisi de placer votre citron vert en intérieur et en pot, pensez à tailler assez régulièrement pour limiter le développement de la plante. La ramure sera suffisamment aérée et les branches mortes devront être enlevées.

Si votre limettier est planté en extérieur, protégez-le du climat hivernal par un paillage et un voile.

Ce qu’il faut savoir pour protéger les plants

Les pucerons, lorsqu’ils sont peu nombreux, ne constituent pas réellement une menace. Dans le cas contraire, ils produisent un miellat, ce qui attire les fourmis. Et ce sont ces dernières qui sont nocives pour les jeunes plants, car à terme, elles entraînent l’apparition d’une moisissure. Pour vous débarrasser facilement et naturellement les fourmis, commencez par trouver leur fourmilière et jetez de l’eau bouillante à l’entrée. Vous pouvez aussi utiliser du marc de café humide que vous disposerez sur le trajet des fourmis. Elles ont tendance à le consommer alors que c’est un poison.

Autres articles à lire

  • Jardiner avec la lune : quel intérêt ?

    Pour qui aime jardiner, avoir des plantes vigoureuses et saines fait partie des principales préoccupations. Suivre le calendrier lunaire est pour beaucoup la meilleure façon d’obtenir de bons résultats. En faire usage présente-t-il réellement un intérêt pour vos cultures ?

  • Rose du désert : culture, entretien, floraison

    Considérée comme sacrée, la Rose du désert ou Adenium obesum est un arbuste tropical originaire d’Afrique. Il est très apprécié en tant que plante d’intérieur grâce à ses fleurs qui sont très décoratives. Comme nous bénéficions d’un climat tropical, pourquoi s’en priver ?

  • Comment cultiver des fraisiers en pot ou en jardinière ?

    Voilà un plaisir accessible à tous les jardiniers ! En pot ou en jardinière, le fraisier s’adapte aisément et exige très peu de soins. Sa culture est simple et offre de délicieuses récoltes. Ci-après quelques conseils pour vous initier à la culture des fraisiers.

  • Le bouturage : ce qu’il faut savoir sur cette technique

    Le bouturage est une technique utilisée pour multiplier les plantes. Il existe différentes méthodes à sélectionner en fonction des espèces concernées. Quelle que soit la technique choisie, des conditions préalables doivent être réunies.

  • Le thym : les bonnes raisons d’en cultiver chez soi

    Plante aromatique facile à entretenir, le thym embaume agréablement la maison et recèle de nombreuses propriétés bénéfiques, parfois insoupçonnées. Découvrez toutes les bonnes raisons d’en cultiver à la maison.

Haut de page