La chiquetaille de morue : un plat succulent des Antilles

Les gastronomes antillais n’ont rien à envier aux cordons bleus de renom du reste du monde en ce qui concerne la préparation de mets savoureux. Zoom sur la chiquetaille de morue, une recette largement appréciée tant en Guadeloupe que dans la plupart des îles antillaises.

La chiquetaille de morue : les ingrédients

Pour ne mentionner que les accras ou la chiquetaille, il apparaît clairement que les antillais raffolent de la morue. L’engouement des antillais pour ce poisson résulte surtout de sa chair maigre est succulente mais elle est également prisée pour ses apports en protéines et en Oméga-3. Les antillais ont gardé l’habitude de faire sécher la morue pour l’empêcher de se détériorer.

Essayez, cette méthode, elle est une excellente alternative à la conservation au réfrigérateur.

Pour vous motiver davantage à venir visiter la Guadeloupe, goûtez dès à présent la recette du chiquetaille de morue. Pas besoin d’en commander, vous êtes à même de réaliser vous même ce plat pour toute la famille. Pour une recette pour 4 personnes, il vous faut 600 g de morue séchée, 2 oignons, deux gousses d’ail, 2 tomates, un bouquet de persil et du piment pour la touche antillaise. Il vous faut également deux citrons verts bien juteux, du sel, du poivre et pour la décoration, de la salade. Une fois les ingrédients rassemblés, passez à la préparation de la recette.

La chiquetaille de morue : la recette

Plongez la morue dans de l’eau chaude durant 5 minutes environ. Puis répétez l’opération trois fois, mais dans de l’eau froide. Egouttez puis laissez pocher durant la préparation de l’accompagnement. Emincez et hachez les oignons, l’ail et le piment. Continuez en lavant la salades pour préparez quelques feuilles. Coupez les tomates en rondelle. Faites ensuite cuire votre morue dans ¼ de litre d’eau. Mettez un peu d’huile dans le plat accueillant le poisson, puis placez le dans le four et laissez le griller.

Sortez ensuite la morue du four. Gardez le poisson dans le plat pour le coupez en morceaux à l’aide d’un couteau et d’une fourchette. Versez ensuite les ingrédients que vous avez préparés précédemment à l’exception des tomates. Ajoutez du sel et du poivre. Arrosez le tout de jus de citron vert. Disposez des feuilles de salade dans les assiettes. Il ne vous reste plus qu’à servir votre chiquetaille en ornant vos assiettes de rondelles de tomates et de persil. Puis laissez les au réfrigérateur deux heures avant de servir.

Remarque d’un lecteur sur la morue :

"Il n y aucune morue digne de ce nom qui borde les oceans et les mers des Antilles ou des îles. La morue est un poisson des mers et océan du nord et la plupart portent le drapeau norvegien sur la boite (norvégian codfish). Un rappel de l’histoire : avant les antillais n’avait pas de moyen
pour sauvegarder les aliments et c’est le sel qui permettait de tenir les
aliments pour ensuite les cuisiner, chose de nos jours abandonnée
avec l’arrivée du réfrigérateur et congélateur.
"

Merci cher lecteur pour ces précisions.

Autres articles à lire

  • Apéritif antillais - Recette des acras de morue

    Les acras de morue sont un plat traditionnel de la Guadeloupe. Apprenez à préparer ces succulents acras de morue, une recette simple et savoureuse.

  • La cuisine en Guadeloupe : il y en a pour tous les goûts !

    Tout comme son peuple, la cuisine guadeloupéenne est un véritable melting-pot. Si la cuisine créole ose les saveurs intenses et épicées, tous les profils de gourmands et gourmets trouveront satisfaction dans l’archipel grâce à la multitude de choix offerte sur place en matière de cuisine.

  • Les épices de la Guadeloupe

    En parlant de gastronomie guadeloupéenne, viennent souvent à l’esprit, les condiments qui en font la particularité. Les épices donnent du goût, de l’expression, du caractère et un parfum particulier à chaque plat. Découvrez les épices de la Guadeloupe et leurs utilisations possibles en cuisine.

  • A la découverte du ouassou

    Très apprécié des touristes en visite en Guadeloupe, le ouassou est l’un des composants de la gastronomie locale. L’ouassou est en fait l’appellation de deux espèces d’écrevisses de la famille des Macrobrachium. De taille considérable, l’ouassou évolue en eau douce et est aujourd’hui élevé dans de nombreux domaines.

  • La Guadeloupe, une terre de saveurs

    La gastronomie constitue l’un des aspects les plus intéressants quand il s’agit de découvrir un pays ou une culture. En effet, la séduction passe par le goût. Dans cette matière, la Guadeloupe est particulièrement riche, car les spécialités locales sont savoureuses et bien relevées. On peut donc trouver notre bonheur à la bonne sauce guadeloupéenne.

Haut de page