Evènement en Guadeloupe : la compétition des boeufs tirants

Evènement marquant la fin de la saison sucrière, la compétition des boeufs-tirants, en Guadeloupe, constitue un véritable spectacle. Découvrez cette manifestation culturelle et sportive propre à l’archipel.

Les boeufs tirants, une culture guadeloupéenne

La compétition des boeufs tirants, en Guadeloupe, est née en 1970, sous l’idée originale de l’Association de Sauvegarde des Boeufs Créoles ou ASBC dans le but de préserver la race bovine locale. La canne a sucre était en ce temps-là, la première production de l’île. Il n’y avait pas encore de tracteurs, et les boeufs qui tiraient les charrettes pour transporter la canne à sucre durant la saison sucrière n’avaient plus de travail à la fin des récoltes. À la fin du mois de juin, l’Association avait alors lancé ce spectacle inédit, pour le plus grand plaisir des villageois.

Depuis, les cultivateurs entraînent leurs plus puissants boeufs, les soumettant à des régimes dignes des meilleurs athlètes pour les préparer à la compétition. Pour cela, une alimentation riche en vitamines et des exercices sportifs sont au menu des bovins. Les boeufs sont ensuite confrontés à une rude épreuve. La compétition se déroule sur un terrain assez difficile, la plupart du temps à flanc de collines. Chaque équipage est constitué d’un chauffeur, de deux assistants et de deux boeufs, qui tirent ensemble un attelage. La victoire se joue sur la vitesse et la charge transportée, cette dernière varie entre 1300 et 1700 kilos, selon la catégorie.

Les règles du jeu des boeufs tirants

Les compétiteurs doivent respecter quelques règles pendant la course. Le nombre de coups de fouet se limite à 12, et si le chauffeur dépasse cette limite, l’attelage est cloué au sol, et seule la distance parcourue est prise en compte. Évidemment, le parcours est également chronométré par un arbitre. Les boeufs sont classés en 5 catégories selon leur poids : minime pour les boeufs de 570 à 670 kg, Cadet pour les boeufs entre 671 et 720 kg, catégorie C pour ceux de 721 et 770 kg, catégorie B pour les boeufs de plus de 770 kg et enfin, la catégorie A, appelée aussi Elite, englobe les boeufs ayant déjà acquis des points lors des compétitions précédentes.

La victoire ira à l’équipage qui aura mis le moins de temps pour gravir le parcours, en utilisant le moins de coups de fouet. Réunissant une foule immense, la compétition des boeufs tirants rencontre chaque année un grand succès pour constituer aujourd’hui une grande fête populaire. Actuellement, il existe 17 clubs de boeufs tirants sur la Guadeloupe et à Marie-Galante. Environ 42 compétitions ont lieu chaque année, et de plus en plus de touristes s’intéressent à l’évènement. Découvrez cette discipline insolite lors de votre séjour pour passer des moments forts en Guadeloupe !

Autres articles à lire

  • La fête du pain 2012 en Guadeloupe

    Faites honneur au pain, cet aliment qui accompagne quotidiennement les repas des Français. Cette année, la jeune tradition se perpétue, jusqu’en Guadeloupe.

  • Teddy Riner, le champion originaire des Abymes

    Du haut de ses 2,04 m, Teddy Riner est l’un des judokas français les plus talentueux. De nombreux médias s’accordent d’ailleurs à dire qu’il est le successeur de David Douillet, une légende du sport français. Avec cinq titres de champion du monde, Teddy conquiert également l’or des les Jeux olympiques de Londres 2012. Portrait d’un immense combattant.

  • Musique créole : Le Gwoka

    La Guadeloupe est indissociable de l’exotisme. Cela est aussi valable sur le plan culturel. Le Gwoka, qui est la musique traditionnelle de la Guadeloupe, est absolument à découvrir lors d’un séjour sur l’île papillon.

  • Ne ratez pas le 11e tour de la Guadeloupe à la voile traditionnelle

    La Guadeloupe représente un véritable paradis pour les amateurs des sports nautiques, notamment pour ceux qui aiment la voile. Alors, ne ratez pas le 11e tour de l’archipel à la voile traditionnelle. Cet évènement se tiendra du 7 au 15 juillet 2012.

  • La médecine créole en Guadeloupe

    Définitions et histoire de la médecine créole

    La médecine créole c’est le fait de soigner en utilisant les propriétés des plantes que l’on trouve sur le territoire des Antilles. Créole dans le sens actuel du terme et qui signifie qu’elle est issue d’un métissage de diverses influences, africaines en premier lieu mais également amérindiennes, asiatiques et européennes.

Haut de page