Musée du café et le punch Mabi

Pays riche en matières premières, la Guadeloupe a l’avantage de créer des industries de transformations de produits agricoles en produits industriels. Parmi les multitudes d’entreprises qui existent dans le pays, parlons du musée du café ; le café CHAULET et le PUNCH MABI par exemple.

Musée de Café, le Café CHAULET

Installée dans la ville du Vieux-Habitant, la maison CHAULET est une entreprise familiale qui produit du café depuis 1860. Installée à Baillif, elle fut transférée à la Ville de Vieux Habitants en 1989 et transformée en musée neuf ans après. La visite de cet endroit est payante. Pour y accéder, il faut d’abord traverser une boutique de produits locaux construite en bois de Guyane. La visite proprement dite commence à partir de bonification du café. Par ailleurs, une autre issue permet aux visiteurs de constater et d’observer des plantes, des caféiers, des cacaoyers et des vanilliers. Etant une entreprise de bonifieur de café, le café CHAULET s’efforce d’obtenir un produit de qualité. A cet effet, les différents procédés depuis la récolte du café vert jusqu’à sa mise en sachet, suivent des étapes très minutieuses. L’entreprise CHAULET présente également une salle de collection d’anciens moulins d’Europe ainsi que de vieux appareils à torréfier.

LE PUNCH MABI

Mabi est le nom d’un arbre en voie de disparition dans les CaraÏbes. Au début, l’écorce de cet arbre fut utilisée par les anciens comme fortifiant. Le punch MABI est le fruit de la volonté de deux filles et de leur mère, soucieuses de chercher un cadeau authentique moins typique à offrir. A vrai dire, le Punch MABI consiste à adapter le punch traditionnel, de plus en plus délaissé, au goût du jour. Crée au mois de Septembre 2004, MABI n’a cessé d’évoluer et produit actuellement des fruits frais, du sucre bruns de canne, de rhum agricole. En plus de sa vocation à produire des "punchs", MABI entend également mettre en valeur les produits du terroir. MABI est également un engagement envers la nature, c’est-à-dire, travailler avec les fruits ce qui signifie encourager les gens à ne plus couper les arbres. Alors, à consommer avec modération !

Autres articles à lire

  • Musée Edgard Clerc : découverte du passé de la Guadeloupe

    Découvrez le travail d’un passionné de l’archéologie précolombienne et les vestiges du passé laissés par les Indiens qui avaient autrefois peuplé la Guadeloupe.

  • Le mouvement culturel Akiyo

    Groupe culturel, association militante, groupe musical guadeloupéen, découvrez comment Akiyo s’est imposé dans le monde, au nom de toute une population.

  • Guy Tirolien : un grand homme et poète guadeloupéen

    Homme de lettres originaire de la Guadeloupe, Guy Tirolien est une figure et une fierté de l’archipel. Une vingtaine d’année aprèHomme de lettres originaire de la Guadeloupe, Guy Tirolien est une figure et une fierté de l’archipel. Une vingtaine d’année après sa mort, cet homme mérite qu’on se le remémore.s sa mort, cet homme mérite qu’on se le remémore.

  • Sortie culturelle : les musées en Guadeloupe

    La Guadeloupe est un archipel marqué par l’histoire. Par conséquent, plusieurs musées s’y consacrent. Ainsi, de l’esclavage aux coquillages, en passant par le café, ces thèmes témoignant du passé, mais aussi du présent guadeloupéen. Les musées locaux vous aideront à comprendre tout ce qui fait la particularité de ce petit paradis baignant dans la mer des Caraïbes.

  • La Guadeloupe en musique - le festival Ilo Jazz

    Connue depuis toujours pour ses merveilleuses plages, ses repas succulents et sa nature luxuriante, la Guadeloupe possède aussi une culture riche en matière musicale. Traditionnelle ou récente, chant ou danse, c’est une facette de ce pays qu’il ne faut pas manquer.

Haut de page