Baie-Mahault, un village pas comme les autres

Situé dans l’arrondissement de la Basse-Terre en Guadeloupe, Baie-Mahault est un village bien tranquille, où nature et culture se retrouvent. Cette commune de 29 889 habitants mérite vraiment le détour en raison de sa situation géographique, de son histoire et de son patrimoine.

Baie Mahault, un village exceptionnel

Située au Nord-est du département de Guadeloupe, la commune de Baie-Mahault conserve son histoire et sa culture. D’une superficie de 4400 ha, Baie-Mahault se trouve dans la plaine de la Guadeloupe, entouré par la Basse Vallée de la grande Rivière à Goyave et les hauteurs de Prise-d-’Eau, où les culs-de-sac marins sont liés par la rivière salée. Baie-Mahault n’est autre que le lieu de rencontre des deux îles formant la Guadeloupe : la Grande-Terre et la Basse-Terre. Cette situaion en fait un endroit touristique particulièrement prisé proposant des paysages naturels et uniques donnant sur les baies.

Baie-Mahault ou encore Mahot désigne une espèce de palétuvier. En effet, en raison de sa situation, cette région abrite beaucoup de palétuviers et de mangroves dans les marécages environnants, lui permettant de développer une grande richesse agricole. Cultivables à plus de 45%, les sols de Baie-Mahault se montrent particulièrement fertiles, offrant une bonne production de canne à sucre. Baie-Mahault s’ouvre sur trois grandes baies : la Baie du Lamentin, la Baie de Dupuy et la Baie-Mahault. Vous pouvez y passer d’agréables vacances en toute sérénité. Plusieurs activités nautiques y sont praticables et le village possède même un port de pêche.

Que visiter à Baie-Mahault ?

Quelques monuments témoignent de l’histoire de cette commune : La maison Dupuy, en bois, construite vers 1940, affiche une architecture créole. Ses premiers plans ont été dessinés au milieu du XIXe siècle, ce qui explique la présence de nombreuses portes-fenêtres et de lucarnes en chien-assis. La maison Wonch, en bois également, fut la demeure de M. Wonch, le deuxième Maire de Baie-Mahault. La cheminée construite vers 1860 marque quant à elle la présence d’une sucrerie moderne dans cette commune. En effet, Baie-Mahault était à l’origine d’une production de canne à sucre des plus importantes à l’époque. Malheureusement, le Choléra frappa 70 travailleurs parmi les 160, obligeant les propriétaires à délocaliser la production à Pointe-à-Pitre.

N’hésitez surtout pas à visiter l’église Saint-Jean-Baptiste. En béton armé, cette église construite en 1933 est l’oeuvre de l’architecte Ali Tur. Cet édifice ravagé par un cyclone en 1928, est aujourd’hui devenu le symbole de Baie-Mahault. Ne ratez pas non plus l’ancienne usine électrique de la commune. Construite après la deuxième guerre mondiale en vue d’alimenter les campagnes, elle fut la première centrale à vapeur de Guadeloupe. Modernisée, Baie-Mahault abrite aujourd’hui un grand centre commercial, Destreland et la plus grande zone industrielle de la Guadeloupe, Jarry. Vous l’aurez compris, Baie-Mahault, cet ancien refuge de pirates et de boucaniers mérite votre visite.

Autres articles à lire

  • Capesterre-belle-eau, une ville qui respire la douceur de vivre

    Capesterre-belle-eau est une charmante petite commune de la Guadeloupe qui respire la douceur de vivre. Les alentours de la commune se démarquent dans le paysage par les immenses plantations de bananes. Terre d’histoire, de traditions et de découvertes, Capesterre est également riche d’une nature généreuse qui invite aux balades et aux loisirs divers.

  • L’île de la Désirade et l’île de Marie Galante

    La Guadeloupe est composée de plusieurs îles, notamment l’île de Grande-Terre, l’île de Basse-Terre, les Saintes, l’île de la Désirade et celle de Marie-Galante. Très authentiques, ces deux dernières réservent des découvertes inoubliables aux visiteurs.

  • Le tourisme à Bouillante : un large panel d’hébergements

    Bouillante représente une destination très prisée des touristes. Cette commune se trouve à un emplacement idéal situé entre la forêt tropicale de la Guadeloupe et la mer des Caraïbes. Pour faire face à l’afflux de visiteurs, elle dispose d’un large panel d’hébergements.

  • Le virus Zika en 5 questions

    Depuis quelques mois, une épidémie de Zika sévit dans 26 pays et territoires d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, avec une alerte particulière au Brésil, en Martinique et en Guyane. L’inquiétude quant à sa propagation dans le reste du monde ne cesse ainsi de grandir. Face à une telle situation, que faut-il donc savoir sur ce virus assez particulier ?

  • En savoir plus sur le label Marque de Confiance du Parc national de la Guadeloupe

    Le concept du tourisme durable et responsable devient de plus en plus en vogue. Pour promouvoir l’écotourisme, le Parc national de la Guadeloupe a créé le label « Marque de Confiance ». De quoi s’agit-il exactement et sous quels critères est-il attribué ?

Haut de page